L’INDE N’A PAS RÉSISTÉ À DES RED LIONS CONQUÉRANTS

Les Lions ont donc accompli leur objectif pour ces Jeux en s’imposant face à une équipe indienne qui n’a jamais baissé les bras et qui a causé de sérieux problèmes à la défense belge. Mais heureusement, derrière elle, se trouvait certainement l’un des meilleurs gardiens de la compétition. Impérial dans toutes ses interventions, Vincent Vanasch a été l’homme clé de la rencontre. Il a maintenu son équipe dans la partie en proposant une prestation prodigieuse.

« C’est vrai que j’ai fait quelques très bons arrêts mais c’est pour cela que je suis là, relativisait le gardien belge. Mais c’est exact que c’est un sentiment incroyable de livrer une telle prestation. Je suis vraiment tellement heureux d’avoir réussi cela. »

Pourtant, la Belgique avait bien débuté cette rencontre en dominant les échanges et en récupérant énormément de balles dans le centre du terrain. Mais elle ne parvenait toutefois pas à se montrer dangereuse en zone de conclusion. Pour cela, il fallait attendre le quart d’heure et l’ouverture du score via Jérôme Dekeyser qui envoyait un obus dans le coin du but.

Et alors que celait aurait dû permettre aux Lions d’aborder sereinement la suite, ce sont les Indiens qui, piqués au vif, prenaient la direction des opérations, avec à la baguette, l’ancien joueur de Louvain, Sardar Singh. Les occasions se multipliaient mais le gardien brabançon se montrait intraitable.

La seconde période démarrait de la même manière et les Indiens étaient tout proche de l’égalisation sur un sleep de Sandeep Singh mais le sauvetage de Vanasch était une nouvelle fois fantastique. Il fallait finalement attendre la 47e minute pour que Gauthier Boccard rassure ses coéquipiers en plaçant un shot en revers hors de portée de Bharat Chetri. Les dix dernières minutes étaient, ensuite, totalement à l’avantage de la Belgique qui ponctuait la partie avec une dernière réalisation de Tom Boon.

Le buteur, qui fêtait sa 100e sélection, reconnaissait d’ailleurs qu’il ne s’agissait  certainement pas du meilleur match du tournoi mais que l’important était ailleurs. « Nous n’avions qu’un seul objectif : la victoire. Nous voulions cette place dans le top 6 et c’est ce que nous avons obtenu. Nous n’avons pas spécialement développé du bon hockey mais nous avons toujours rivalisé avec notre adversaire. »

Samedi matin, à 12h30, c’est donc la cinquième place qui sera en jeu face à l’Espagne. Les Lions se sont ouverts l’appétit face à l’Inde et ils comptent bien remettre le couvert dans trois jours…

Laurent Toussaint, In Le Soir, mercredi 8 août 2012.


© FIH

 

Commentaires

One Comments

  1. Reply Post By SCHEEFER

    bravo à vous tous,nous sommes à Antibes, sud de la France,et sommes vraiment très heureux pour vous. Vous le méritez bien.
    Gérard et Fabienne, les Parents de François Scheefer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.