ÉDITO : LES RED LIONS EN ROUTE VERS LE TOP 6

Les joueurs belges ont suivi avec attention, ce matin, la rencontre entre les Pays-Bas et la Corée. Et la victoire des Néerlandais (4-2) a rassuré le groupe. Un succès face à l’Inde, tout à l’heure, à 16h00, lors de leur dernier match de poule, permettra donc à la Belgique de disputer la rencontre de classement pour la cinquième place dans ce tournoi olympique. Il reste donc septante minutes aux Lions pour atteindre leur objectif de ces JO. Si les protégés de Colin Batch ont avoué, ces derniers jours, qu’ils rêvaient des demi-finales, une place parmi les six meilleurs nations mondiales sera déjà un magnifique résultat.

Face aux Indiens, qu’ils ont d’ailleurs battu en finale du dernier Champions Challenge, à Johannesburg, il faudra proposer les mêmes prestations que lors des derniers matchs en corrigeant les petits détails qui les ont privés de meilleurs résultats face à la Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas et à l’Allemagne. Mais cela, les Lions en sont bien conscients. Extrêmement clairvoyants sur leurs qualités, ils savent, mieux que quiconque, qu’il s’agira d’un match piège. Ils devront faire le jeu face à un pays qui n’a pas encore accroché le moindre point à Londres. Mais il devront surtout éviter les erreurs et marquer des buts. Les nombreux supporters belges rêvent d’un succès sans tâche et d’une prestation pleine de panache.

Ce soir, ils peuvent faire taire définitivement leurs détracteurs et les critiques. Les Red Lions continuent à grandir et se rapprochent du top mondial. Leur statut a changé. Il ne leur manque plus grand chose pour faire partie du gratin. Une plus grande lucidité dans le cercle, une constance pendant l’ensemble du match et ce petit brin de chance dans les moments capitaux. Voilà ce qui fait encore défaut. Ce groupe est jeune mais il possède d’énormes capacités. Chaque secteur du jeu peut compter sur des individualités capables de faire la différence. Et son gardien se montre intraitable depuis l’entame du tournoi. Mais il manque encore ce petit déclic…

Le hockey belge rêve d’une médaille à Rio, dans quatre ans. Mais cette ambition réaliste passe par un résultat, aujourd’hui, à Londres…

Laurent Toussaint (à Londres)


© FIH

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *