LE BELGIQUE SEREINE AVANT D’ABORDER LA DERNIÈRE LIGNE DROITE VERS LES JO

La sélection finale annoncée, le climat est redevenu un peu plus paisible dans le noyau des Red Lions. La tension et la pression, même si elles étaient finalement assez peu perceptibles, sont, en effet, redescendues d’un cran et le groupe peut, dès aujourd’hui, se focaliser à 100% sur son tournoi olympique. Si les joueurs de Colin Batch travaillent déjà d’arrache-pied depuis plus de cinq semaines, ils entrent à présent dans une période de finalisation. Pour Jérôme Truyens, le nouveau capitaine de l’équipe nationale, il est capital de procéder minutieusement aux derniers réglages. « Nous avons beaucoup travaillé sur nos différents systèmes de jeu depuis la reprises des entraînements, début juin. Aujourd’hui, nous avons une palette plus large qui nous permet d’alterner plusieurs manières de jouer en fonction de nos adversaires ou des périodes du match. »

Et la semaine dernière, c’est à Dublin, que les Belges ont eu l’occasion de mettre en pratique leurs derniers enseignements lors d’un tournoi 3 Nations. « Le bilan de notre stage en Irlande est très positif même si nous n’aurions jamais dû perdre cette première rencontre face à l’Afrique du Sud. Nous ne sommes pas parvenus à concrétiser nos occasions alors que nous étions beaucoup plus forts. Mais bon, il y avait encore cette pression concernant la sélection qui pesait sur certaines épaules. A côté de cela, je pense que nous poursuivons notre progression comme le souhaitait Colin Batch. Il nous reste 21 jours pour peaufiner encore de petits détails mais nous sommes clairement partis dans la bonne direction. »

Et avant le départ vers la capitale britannique, fixé le 19 juillet prochain, les Lions poursuivront leurs séances de travail et ils affronteront la Nouvelle-Zélande, à deux reprises, mardi soir à Lier, et mercredi soir, au Racing (coups d’envoi à 19h). « Nous voulons très clairement remporter ces deux rencontres, poursuit encore le Bruxellois. Nous les affronterons à Londres et il est donc important de prendre un ascendant psychologique sur eux. Mais il faudra performer sans trop en montrer pour ne pas dévoiler toutes nos cartes avant le début du tournoi. Mais je pense qui si nous jouons de manière appliquée et sérieuse, nous nous imposerons face aux joueurs de Shane Mc Leod. »

Une fois à Londres, la Belgique disputera encore trois matchs amicaux face à l’Australie, le Pakistan et l’Afrique du Sud, histoire de prendre ses repères sur le terrain bleu de la Riverbank Arena. « Nous viserons une place dans le Top 6. Cela signifie que nous devrons terminer à la troisième place de notre poule qui est sans aucun doute la plus difficile. Mais nous avons démontré, à Düsseldorf, que nous pouvons réussir de grosses performances contre l’Allemagne et les Pays-Bas. Mais pour cela, il faudra que nous évoluions au maximum de nos possibilités. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 9 juillet 2012

Commentaires

2 Comments

  1. Reply Post By gonzague klein

    Courage aux 4 joueurs non sélectionnés qui doivent continuer à s’entrainer au cas où il y aurait un blessè…..

  2. Elle serait encore plus sereine si TOUS les meilleurs et les mieux soignés avaient été sélectionnés. On continue à donner une place à des gens qui vont aux jeux pour le fun et non pour le pays. Il est temps d’arrêter de prendre dans ses bagages, des pistonnés et des lèche-bottes. Il y a minimum 2 joueurs non sélectionnés qui méritaient de défendre le drapeau. Que font Dekeyser, Briels et De Saedeleer dans la sélection ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *