ALAIN GEENS : « NOUS TENTERONS DE PROPOSER CE QUI SE FAIT DE MIEUX EN TERMES DE FORMATION ET D’ÉDUCATION. »

Alain Geens n’a pas hésité longtemps avant d’accepter de relever le défi proposé par la Fédération et son nouveau partenaire. Avec la BMW Hockey School, ce grand pédagogue et formateur a trouvé un nouvel outil qui lui permettra de poursuivre ce qu’il fait déjà avec succès depuis de nombreuses années auprès de l’ARBH mais également de l’Orée. Six fois champion de Belgique avec Uccle Sport, diplômé de la FIH, il connut ses plus grandes heures de gloire à la tête de nos équipes nationales. Mais c’est la formation des jeunes qui, depuis plus de vingt ans, fait sa renommée.

Alain, est-ce que tu as hésité longtemps avant d’accepter ce nouveau défi ?
« La Fédé m’a contacté parce qu’ils connaissent mon passé et mon expérience. J’ai été immédiatement enthousiasmé par le projet. J’avais envie de m’impliquer car j’ai la fibre de l’enseignement. J’ai toujours cette volonté de trouver une solution pour apprendre plus vite et de manière plus efficace. » 

Ces stages ne vont-ils pas concurrencer ceux proposés chaque été par les clubs du Royaume ?
« Non, je ne pense pas. Selon moi, ils sont complémentaires. Par rapport à un stage en clubs, qui se base sur les ressources qu’il possède en interne, nous allons pouvoir apporter un plus. Nous espérons créer une autre dynamique en permettant à des jeunes qui ne se côtoient bien souvent qu’en compétition de partager trois jours ensemble. C’est important de créer cette relation de respect et de saine concurrence entre eux. Nous pourrons également créer des groupes plus homogènes et nous rechercherons des objectifs différents. Nous allons également soigner au mieux l’encadrement pour proposer ce qui se fait de mieux dans notre pays en termes de formation et d’éducation. »

Vous allez viser quels types de public avec ces stages ?
« Il faut cibler les endroits où il y a un intérêt à notre venue. C’est le cas par exemple dans la région d’Arlon ou de Genk. Il faut essayer de développer ces formations en collaboration avec des clubs potentiellement existants. Après l’été, nous ferons un bilan complet de ces premières séances et nous verrons quel intérêt il existe pour mettre en place ceux-ci à d’autres périodes de l’année comme lors des vacances de Carnaval ou de Pâques. Le but est clairement de développer la discipline en insistant sur la qualité de l’encadrement et de la formation. »

On connaît également l’importance que tu apportes aux valeurs de la discipline.
« Bien entendu, je n’envisage pas ces stages sans laisser une large place aux Fair-Play et au respect de l’autres. C’est l’une des bases du hockey. Nous mettrons donc cet aspect en avant lors de nos séances de travail. C’est une évidence. »

Entretien : Laurent Toussaint

Commentaires

2 Comments

  1. Reply Post By SERVAIS OSCAR

    Je souhaite inscrire mon fils Oscar (6 ans) pour le stage de hockey de la 2e semaine de Paques (18.04.11).
    Merci

    André Servais

  2. Bonjour,

    Tous les renseignements et inscriptions via le http://www.bmwhockeyschool.be/fr-be/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.