UNE NOUVELLE DÉFAITE TRÈS DOULOUREUSE FACE À L’INDE

Après trois défaites consécutives dans la compétition, les Red Lions avaient enfin l’occasion de démontrer que leur présence dans ce tournoi n’était pas usurpée et qu’ils méritaient largement leur place parmi les meilleures équipes du monde. Opposés à l’Inde, dans ces quarts de finale du Champions Trophy, ils savaient qu’ils devaient impérativement évoluer comme lors de leur seconde mi-temps face aux Pays-Bas pour avoir une chance d’inquiéter leur adversaire du jour.

Et lors des dix premières minutes de jeu, les joueurs belges contrôlaient intelligemment les échanges et tentaient de porter le danger devant le but adverse. Mais sur une mauvaise relance de John John Dohmen sur la première véritable incursion des Indiens dans le cercle belge, Nithin Thimmaiah fusillait Vincent Vanasch (1-0).

Il fallait ensuite quinze minutes pour que les joueurs de Marc Lammers se créent, enfin, leur première opportunité sur p.c. Mais le sleep de Tom Boon n’était pas assez puissant pour tromper la vigilance du gardien adverse. A quatre minutes du terme, sur une nouvelle mauvaise relance, Yuvraj Walmiki se présentait seul devant le but belge mais son tir était repoussé par Vanasch.

Puis alors qu’il restait quarante secondes à jouer, Jérôme Truyens obtenait un deuxième penalty. Sur une phase largement répétée à l’entraînement, Felix Denayer propulsait la balle dans les filets mais le but était logiquement annulé pour un shoot au-dessus de la planche.

Le début de la deuxième mi-temps était assez compliqué pour les Belges qui perdaient trop de balle et qui ne réussissaient pas à se montrer réellement dangereux. Et à la 50e minute, c’est l’Inde qui obtenait son premier p.c. de la partie mais la phase ne donnait heureusement rien. Six minutes plus tard, Simon Gougnard se présentait enfin seul devant Thirmala Potunuri mais son tir mourrait dans le filet latéral du goal.

Les Lions héritaient ensuite de deux nouveaux p.c. mais ils ne donnaient rien non plus. Ils dominaient les débats mais de manière totalement beaucoup trop stérile.  Trois minutes plus tard, alors que les Indiens étaient réduits à dix pour une carte jaune de Chandi, puis à neuf suite à une verte de Sardar Singh, la Belgique obtenait son cinquième p.c. Mais le Sleep de Tom Boon est dévié par le gardien.

Le sixième p.c. ne donnait également rien et Marc Lammers décidait de tenter le tout pour le tout en retirant son gardien. Mais la chance ne tournait pas et les Lions s’inclinaient pour la quatrième fois depuis l’entame du tournoi. Ce samedi, à 8H30, heure locale, ils joueront leur cinquième rencontre u tournoi donc avec, comme nouvel objectif, la cinquième place. Il faudra, pour cela, commencer par s’imposer face au perdant de la rencontre entre l’Australie et l’Angleterre.

Laurent Toussaint (à Melbourne). 

Inde – Belgique : 1-0
Inde : Potunuri, R. Singh, Man. Singh, Sa. Singh, Walmiki, D. Singh, Vr, Mujtaba, Chandi, SV, Lakra ; puis : G. Singh, Uhtappa, Thimmajah, K. Singh et A. Singh.
Belgique : Vanasch, Reckinger, Van Doren, De Saedeleer, Denayer, Truyens, Dohmen, Gougnard, Dockier, Charlier, Boon ; puis : Hendrickx, de Paeuw, Briels, Boccard, Luypaert et Van Strydonck.
Arbitres : Gentles – Nel.
Buts : 13e : N. Thimmaiah (1-0).
Cartes vertes : Briels et S. Singh.
Carte jaune : Chandi.


© Hockeybelgium

Commentaires

3 Comments

  1. Ce n’est pas Domhen qui rate la relance, c’est De Saedeleer… Et puis Domhen…. Mais c’est de la faute de « chouchou »…

  2. Reply Post By gonzague klein

    De toutes façons si on rate autant de pc, si on a aussi peu de chances de marquer et qu’on relance de manière aussi catastrophique(même qu’une fois ), on est pas digne d’être dans le dernier carré. Espèrons qu’il puisse avoir la cinquiéme place sinon ça laissera des traces …et en plus trop de joueurs sont en dessous de leur possibilité.

  3. Reply Post By gonzague klein

    @Q

    les deux sont responsables mais ça commence avec De Saedeleer qui n’en est pas à sa premiére floche à la relance et pourtant un joueur avec beaucoup d’expérience et toujours dans les sélections….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.