MARC LAMMERS : « LES JOUEURS CLÉS NE PRESTENT PAS AU NIVEAU ATTENDU ! »

Marc Lammers : « C’est vrai que nous avons bien joué et que nous avons obtenu de nombreuses occasions pour marquer. Mais au final, nous perdons cette rencontre. Il est donc capital de se poser la question de savoir pourquoi. Comme je l’avais déjà expliqué, avant d’aborder le Champions Trophy, nous n’avons pas connu une préparation idéale. Nous avons débuté le tournoi avec une équipe qui n‘était pas prête physiquement. A côté de cela, nos joueurs clés ne prestent pas au niveau auquel on les attend. Ils doivent clairement apporter beaucoup plus dans le jeu et porter cette équipe. Pour la suite du tournoi, il faut bien être conscient que ce sera difficile de gagner. Mais on va devoir travailler très dur pour y parvenir. C’était clairement notre meilleur match de la semaine et nous aurions du le gagner. Mais nous ne y sommes pas parvenus ! »

Alex de Paeuw : « La clé du match, ce sont les p.c. On doit remporter cette rencontre sans la moindre discussion. Mais voilà, c’est comme cela, nous nous sommes à nouveau montrés maladroits dans cet exercice. Mais il ne faut en vouloir à personne en particulier. Le groupe s’est montré très positif sur le terrain et il a beaucoup travaillé défensivement sur le terrain. Nous étions peut-être les plus forts mais nous avons perdu aujourd’hui. Voilà la réalité. Nous allons, à présent, nous donner jusqu’à ce soir pour penser à notre prestation du jour. Ensuite, il sera déjà temps de tourner la page et de se focaliser sur nos deux derniers rendez-vous du tournoi.  Il nous faut deux victoires pour effacer ce début de compétition décevant. »

Elliot Van Strydonck : « Je suis bien rentré dans le match et je n’ai pas ressenti la moindre gêne. Je suis content de ce retour. J’ai eu de bonnes sensations. Maintenant, comme tout le groupe, je suis extrêmement déçu du résultat. J’ai dis sur le banc que j’avais l’impression de porter la poisse pour les p.c. puisque nous vivons exactement la même histoire avec le Léopold. Et au niveau international, si tu ne marques pas tes penaltys, tu ne gagnes jamais ! A côté de cela, c’est souvent la dernière passe qui fait défaut. Il manque un petit quelque chose pour que nous soyons encore plus dangereux devant le but adverse. Enfin, il y a cette bête erreur qui nous coûte un but. Mais ile ne faut blâmer personne. Il faut prendre cette situation avec du recul. Ce n’est peut-être pas plus mal que nous retombions sur terre après notre cinquième place aux J.O. Il y a encore beaucoup de travail. Mais il est vraiment temps que nous gagnions enfin ce premier match. »

Xavier Reckinger : « Nous obtenons six p.c. et nous ne marquons pas. Voilà la clé du mach. Il ne faut pas aller plus loin dans les explications. C’est ca la différence qui nous sépare encore du top mondial. De leur côté, les Indiens ont bien joué le coup et ils ont profité de leur quasi seule occasion de but pour s’imposer. Nous sommes passés par les côtés et nous avons obtenu des p.c. Nous étions bien présents dans les duels. Mais voilà, nous n’avons pas trouvé le chemin des filets. Il n’y a rien d’autre à rajouter. Nous allons maintenant poursuivre le tournoi en abordant les matchs les uns après les autres. Il n’y a que des bonnes équipes à Melbourne. On est donc bien conscients que la suite s’annonce tout aussi compliquée puisqu’on devrait logiquement rencontrer l’Angleterre. »

Vincent Vanasch : « Je suis de nouveau terriblement frustré car je n’ai rien eu à faire durant la rencontre à l’exception d’un tir et d’un p.c. Nous étions clairement meilleurs qu’eux mais nous ne sommes pas parvenus à concrétiser nos occasions. Nous encaissons un stupide but sur une erreur de relance. Je suis fusillé et je ne peux rien faire pour stopper la balle. Nous étions bien organisé et nous avons réalisé une bonne prestation défensive collective. Mais à côté de cela, on ne marque pas. Nous sommes en progrès et j’espère sincèrement que nous pourrons enfin remporter cette victoire après laquelle nous courrons depuis le début du tournoi. Nous allons rapidement digérer cette contre-performance et repartir de l’avant. »

Laurent Toussaint (à Melbourne)


© Hockeybelgium

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.