NADINE KHOUZAM : « LA VICTOIRE D’UN COLLECTIF IMPRESSIONNANT ! »

Voici quelques réactions récoltées à l’issue de la cérémonie de remise des médailles à Kontich.

Gaëlle Valcke : « Le public a joué un rôle déterminant. Nous avons appris à le gérer durant la semaine. Il y avait beaucoup de pression cette semaine mais nous sommes parvenus à rester sereines par rapport aux enjeux. Nous avons préparé cette finale en ne réfléchissant pas à l’enjeu derrière mais bien à la rencontre en elle-même. Le travail de Pascal Kina est remarquable. Il a tiré le meilleur de son groupe en insistant sur différents aspects physiques, tactiques ou techniques. Au fil des mois, nous avons pris conscience de nos capacités. Nous savions très bien où nous voulions aller et ce que nous avions à accomplir. »

Nadine Khouzam : « J’étais extrêmement confiante avant d’aborder la rencontre. Ce n’était pas un excès de confiance mais bien un sentiment que nous pouvions réaliser un résultat face à l’Irlande et décrocher ce ticket pour les Jeux. J’ai eu un match assez calme si on excepte les six p.c. irlandais en première période. A côté de cela, je n’ai pas eu réellement beaucoup de travail. Mais je veux mettre en avant notre collectif impressionnant. C’est un aboutissement pour l’ensemble de l’équipe. Je suis l’une des sept anciennes qui a vécu la désillusion du tournoi à Kazan et la défaite face aux USA et c’est une joie indescriptible. Il n’y a pas de mots pour décrire mon sentiment à l’heure actuelle. C’est tout simplement magique. »

Charlotte De Vos : « Honnêtement, je n’y crois pas ! Nous avons livré une bonne première mi-temps avant de connaître quelques difficultés en seconde période. Mais nous savions que nous pouvions le faire et que cette finale ne pouvait pas nous échapper. C’est hallucinant ! »

Anouk Raes : « La rencontre contre l’Espagne est certainement le match clé de la semaine. Nous sommes montés crescendo durant ces huit derniers jours. Nous savions que nous pouvions le faire. J’ai envie de pleurer tellement la joie est immense. »

Emilie Sinia : « Nous sommes très bien entré dans le match et nous avons géré la partie comme il le fallait. C’est la récompense de quatre années de travail intense.  Ce groupe est extrêmement solidaire et il y a un esprit d’équipe vraiment extraordinaire entre nous. Il n’existe pas de tensions et c’est ce qui nous a permis de réussir cet exploit ! »


© Belga

 

Commentaires

One Comments

  1. Reply Post By Francis Wery

    Respect et chapeau bas, Mesdames!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *