L’EXPERIENCE HOLLANDAISE DE THOMAS BRIELS

Lorsqu’en juin dernier, Thomas Briels a dévoilé sa volonté de quitter la Belgique pour évoluer à Oranje Zwart, certains spécialistes ont affirmé que l’attaquant du Dragons partait bien trop tôt et qu’il aurait encore pu rester dans notre championnat quelques saisons avant de tenter le grand saut. L’Anversois est pourtant totalement épanoui du côté d’Amsterdam. « Tout se passé idéalement pour moi depuis mon arrivée aux Pays-Bas. J’étais bien entendu un peu stressé en arrivant car je ne connaissais personne à part  Sander Baart qui évoluait à l’Antwerp auparavant. Pour le moment, nous sommes deuxièmes au classement et je ne cesse de progresser. Que puis-je demander de plus ? »

Et après neuf rencontres de championnat, Thomas constate déjà la différence de niveau entre la « Hoofdklasse » et notre division d’Honneur. « Tout va effectivement beaucoup plus vite. Ici, il n’est pas question de commencer à réfléchir à comment contrôler la belle ou quoi en faire. Le hockey hollandais est beaucoup plus physique et les arbitres sifflent beaucoup moins qu’en Belgique. Il faut se montrer dans les duels. »

Et l’acclimatation de notre jeune international se poursuit de la meilleure des manières puisqu’il a inscrit, dimanche dernier, son premier tout but en championnat face au club de Klein Zwitserland. Un but très important pour son club puisqu’il a permis à Oranje Zwart de remporter les trois points. Thomas n’set donc pas prêt de regretter son choix. « J’avais besoin de franchir le pas pour devenir encore meilleur. Lorsque tu veux continuer à évoluer en tant que joueur, il faut savoir prendre des risques. Je voulais monter à l’échelon supérieur. Je pense qu’il n’y a que de cette façon que tu peux progresser un maximum. »

Tout bénéfice donc pour notre équipe nationale puisque notre jeune attaquant rêve déjà des Jeux de Londres en 2012. « Je me sens très bien avec les Red Lions. L’ambiance est excellente et l’encadrement est de plus en plus professionnel. Une des raisons pour laquelle je me suis tournée vers les Pays-Bas, c’était de m’améliorer un maximum pour être certain d’être sélectionné. Tu dois faire beaucoup de sacrifices pour évoluer en équipe nationale mais, en contrepartie, tu vis des moments intenses. C’est un honneur de former un groupe avec les meilleurs joueurs de votre pays et de défendre les couleurs nationales. »

A 21 ans, l’ancien sociétaire du Dragons – quinze saisons du côté de Brasschaat – est aujourd’hui totalement épanoui dans la compétition hollandaise. Il vient également de débuter des études au Johan Cruyff College à Roosendaal. « J’étudie le marketing et la communication dans cette école supérieure qui permet aux étudiants de placer le sport au premier plan. J’ai cours uniquement le matin, ce qui me permet de m’entraîner sans problème l’après-midi. Et lorsque je dois partir en stage à l’étranger avec l’équipe nationale, il n’y a vraiment pas de problèmes avec les professeurs. Je peux suivre mes cours via internet. C’est l’idéal pour moi qui veut absolument laisser la priorité au hockey tout en suivant quand même des études de haut niveau. »

L.T. (In Le Soir, lundi 17 novembre 2008)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *