LES NOUVELLES NE SONT PAS EXCELLENTES POUR ALEXANDRE DE SAEDELEER

Alexandre De Saedeleer a donc passé une échographie, ce matin, qui a confirmé ce que l’on craignait, à savoir une déchirure à la cuisse de 23 mm. Cela signifie donc que le défenseur du Watducks ne pourra pas produire d’accélarations, au minimum, pendant les 15 prochains jours. Les résultats de ces éxamens ont été communiqués au staff de l’équipe nationale et à Adam Commens.

Et immédiatement le staff a décidé de tout mettre en oeuvre pour essayer de remettre le défenseur du Watducks sur pied, le plus vite possible. Alexandre De Saedeleer est également prêt, de son côté, à tout faire pour récupérer. « Depuis que nous connaissons la nature de la blessure, le staff de l’équipe nationale et Tom Mertens réfléchissent pour trouver des solutions afin de me permettre de guérir plus rapidement. C’est ainsi que je pourrais éventuellement suivre des séances de rééducation à l’Hôpital Militaire qui possède une chambre hyperbare dans laquelle il est possible de récupérer et de cicatriser plus rapidement. Mais de toute manière, je suis prêt à faire tout ce qu’on me dit pour pouvoir disputer le tournoi qualificatif. S’il faut que je suive deux séances de kiné par jour, je le ferais sans problème. »

On devrait en savoir un peu plus sur la suite des événements et les choix de rééducation suivi, dès ce week-end. Mais pour le moment, Adam Commens, son staff et le défenseur évaluent les différentes possibilités de traitement. Toutefoi, une chose est sûre, l’Australien fera tout pour disposer de son joueur en Argentine mais si ce n’est que pour les dernières rencontres du tournoi.

L.T.


© Stanislas Brochier.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.