MANU LEROY VEUT AIDER LE DRAGONS À REVENIR AU TOP

Il est donc sorti du terrain alors qu’il ne restait plus qu’une petite dizaine minutes de jeu face à Rotterdam. Après une belle accolade avec tous ses coéquipiers, il s’est assis un peu à l’écart sur le banc de touche. Et c’est clair qu’il devait se passer des tas de choses dans sa tête après une si longue carrière du côté de Louvain. Car Manu Leroy a décidé de tourner la page du club de son coeur. La saison prochaine, il défendra les couleurs du Dragons et il se tentera de remettre le club au sommet de la hiérarchie nationale. Interview.


© Frank Uijlenbroek.

Manu, pourquoi ce départ de Louvain ?
« Il y a plusieurs raisons à ce choix mais la raison principale, c’est de pouvoir relever un nouveau défi sportif après 24 ans passés à Louvain, dont 12 saisons en équipe première. J’ai tout fait et tout connu avec ce club : jouer les barrages, jouer des demi-finales et des finales, gagné un titre, joué en coupe d’Europe, demi-finale en EHL. Le défi que le Dragons m’a lancé est très intéressant : retrouver les play-offs et obtenir un ticket pour l’EHL. Même si le départ est douloureux, j’ai déjà hâte que la nouvelle saison commence ! »

On t’a senti très ému après la dernière manche des Playoffs au Watducks ?
« La troisième manche contre le Watducks était mon dernier match en championnat pour Louvain et je voulais absolument donner aux supporters fantastiques et à tout l’ancadrement du club un deuxième titre. Qu’on ait échoué était très difficile à accepter pour moi. »

Tu quittes une véritable famille ?
« Oui, c’est clair. Louvain est un club très chaleureux et pour y avoir jouer depuis toujours, je suis un vrai Louvaniste pur souche et j’ai donc un lien très fort avec les autres membres et les supporters. En plus l’équipe première était un vrai groupe d’amis, c’est extrêmement difficile de les quitter. »

Marc Coudron parlait de toi pour un éventuel retour en équipe nationale. C’est quelque chose qui pourrait te tenter ?
« Ça me tentera toujours (Rires). Surtout que avec l’expérience aquise au fil des années, je me sens plus prêt à de jouer en équipe nationale que dans le temps quand j’y jouait encore. Mais, j’ai tourné la page et j’ai d’autres ambitions aujourd’hui comme fonder une famille et me donner à fond pour mon boulot. »

Entretien : Laurent Toussaint (à Rotterdam)

Commentaires

6 Comments

  1. Arrêtez de parler de défis sportifs. C’est ridicule et tout le monde le sait.
    Mais parlez d’amélioration financière et tout le monde comprendra que gagner 10 à 40000 Eur pour aller dans un club soutenu par un mécène est intéressant pour la plupart des joueurs de Hockey

  2. JD leo, je suis étonné que vous parliez toujours de mécène quand il s’agit de transferts vers des clubs anversois et jamais pour des transferts vers des clubs bruxellois ou plus particulièrement ucclois(Boon et Charlier).

  3. jdleo,

    ne parle de choses dont tu ne sais rien: je vais en premier lieu jouer au Dragons pour avoir un nouveau défi sportif. c’est tellement bizarre de ne pas changer de club que pour l’argent? J’ai joué toute ma vie à Leuven. si je jouais pour l’argent, j’aurais déjà longtemps changé de club, car à Leuven, je n’ai jamais été payé, au contraire je paie ma cotisation comme tout le monde. En plus, j’ai un boulot avec lequel je gagne bien ma vie, je ne dépend en rien d’un apport financier de l’un ou l’autre mécène.

    Manu Leroy

  4. Je parle de chose que je connais aussi bien que toi et depuis bien plus longtemps. Alors arrêtez vos pitreries et allez ou vous voulez en faisant croire ce que vous voulez mais vous seriez gentil de ne pas prendre les gens pour des imbécilles. C’est l’argent qui gère le hockey et celui-ci n’en a pas les moyens mais tu as bien raison d’en profiter. De plus si Louvain ne t’a pas paié alors qu’ils dépensent des fortunes pour certains joueurs, tu as bien raison de ficher le camps. Ton remplacant bien moins fort que toi en profiteras surement lui.

  5. JDLEO,

    le hockey change(ce n’est plus le sport de quelques privilégiés), les joueurs consacrent de plus en plus de temps à leur sport. Il est donc normal qu’ils recherchent un club avec une stucture qui repond à leurs ambitions, si en plus ils sont rétribués tant mieux. Peu de joueurs choisissent un club pour l’argent mais bien pour un meilleur envirronement. En plus certains clubs ont pris quelques longueurs d’avance en investissant dans leur infrastucture avec la contibution des membres et maintenant ils en récoltent les fruits.

  6. JD Leo
    Non seulement vous pensez tout savoir sur la gestion de tous les clubs et vous pensez tout savoir et sur tous les transferts, mais en plus vous vous permettez de juger le niveau des joueurs..

    A quand votre candidature pour la présidence de l’ARBH ou comme coach de l’équipe nationale??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *