L’ANNEE HOCKEY – EPISODE 5 – MAI 2010

Durant cette période de fêtes de fin d’année, je vous propose de feuilleter l’album de l’année hockey 2010. Chaque jour, nous parcourrons ainsi un nouveau mois et nous suivrons les péripéties de l’équipe nationale, les rebondissements du championnat de Belgique ainsi que tous les à-côtés du hockey belge qui ont fait l’actualité durant ces douze derniers mois.

Lors de la dernière journée du championnat régulier, on connaît enfin le nom des équipes qui disputeront les barrages. Le Braxgata affrontera l’Old Club tandis que le Wellington aura la lourde tâche de se frotter au Daring. L’Orée et Uccle Sport étaient déjà condamnée depuis longtemps à poursuivre leurs aventures en D1. En haut du classement, le Racing, le Dragons, le Waterloo Ducks et l’Antwerp disputeront les demi-finales de Playoffs.

Le 3 mai, le Léopold ouvre déjà le marché des transferts en annonçant l’arrivée du gardien de but Quentin Walravens. L’ex-international qui a évolué au Dragons, à la Gantoise et au Baudouin effectuera donc son grand retour au plus haut niveau. Il remplacera, dans la cage, Mathieu Van Beneden, qui suite à un accident, avait cédé sa place au jeune Adrien Simonet en cours de saison.

A quelques semaines de la seconde édition du Hockeybelgium All Star Game, c’est Alexandre De Saedeleer qui ressort grand vainqueur des suffrages du public. L’international, meilleur buteur de la compétition, avec 32 réalisations, a récolté une large majorité des voix pour disputer le match de gala dans les installations du Léopold, à Bruxelles.

En demi-finale du championnat de Belgique, le Dragons décroche son ticket pour la finale face au Watducks devant la la toute grosse foule et une ambiance des grands jours à Brasschaat. Les joueurs de Colin Batch se sont imposés 3-2 après une rencontre des plus serrée. Ce succès signifie naturellement que le Dragons disputera la finale du championnat, face au Racing, les 29 et 30 mai prochain, sur le terrain de l’Héraklès, mais surtout qu’il aura l’opportunité de disputer l’EHL la saison prochaine. A Uccle, le Racing s’incline 2-3 mais ne doute pas face à l’Antwerp grâce à sa large victoire du match aller (0-5).

Lors de cette rencontre, Vitali Kholopov, 40 ans, a livré sa dernière rencontre sous le maillot de l’Antwerp et faisait ses adieux à la compétition en division Honneur.

Le 20 mai, le Racing confirme sa montée en puissance au niveau sportif en annonçant, d’un seul coup, trois nouvelles qui devraient permettre aux Rats de poursuivre cette progression et de se positionner comme l’un des clubs de pointe de notre pays. Fidèle serviteur du club depuis des années, Tom François a été élu, à l’unanimité, comme nouveau président de la section hockey du Racing avec des défis considérables : redynamiser son école de jeunes, améliorer sa situation financière et moderniser ses infrastructures aujourd’hui classées. Et pour mettre en pratique son projet, le Bruxellois a engagé un premier joker de luxe puisqu’il a nommé, pour trois ans, Jean-Philippe Brulé, au poste de responsable de l’école de jeunes, devenue « Académie Racing ». Enfin, le club a annoncé l’installation imminente d’un nouveau terrain mouillé devant la tribune classée, en béton armé, datant de 1904.

Le lendemain, Etienne Tys, le coach du Waterloo Ducks, remet  sa démission à la direction sportive du club. Certes, les champions en titre n’étaient pas parvenus à se qualifier pour la finale de la compétition lors de leur double confrontation face au Dragons, mais le mal était plus profond entre les joueurs et leur entraîneur.

En finale du championnat, le Dragons s’impose 3-4 face au Racing, lors de la première manche, sur le terrain de l’Héraklès. Le dimanche, les Anversois confirment leur supériorité sur le hockey belge et remportent (après leur succès 4-2) un titre amplement mérité en sachant qu’il ne s’est incliné qu’une seule fois, cette saison, au cours des 26 rencontres qu’il a disputé, c’était face au Racing, lors de la compétition régulière ! A noter également que le groupe de Colin Batch termine avec la meilleure attaque de la compétition (96 buts), la meilleure défense (44 buts), ex aequo avec le Watducks et huit buts marqués en finale.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *