JEROEN BAART : « L’ANTWERP VEUT JOUER LES PLAYOFFS ET DISPUTER L’EHL ! »

Chaque lundi, dans le journal Le Soir, vous retrouvez « L’homme du jour ». Il s’agit du joueur, du dirigeant, de l’arbitre ou de toute autre personne qui s’est illustrée durant le week-end, en bien ou en mal. Et pour inaugurer cette rubrique, c’est Jeroen Baart, l’attaquant de l’Antwerp, qui a reçu les honneurs après ses trois buts qui ont précipité la défaite du Waterloo Ducks lors de la reprise de la compétition, le week-end dernier. Chaque mercredi, vous retrouverez sur Hockeybelgium, les trois questions à « L’homme du jour ».

Alors Jeroen, c’était une surprise cette victoire face aux champions en titre ?
« Pour les amateurs de hockey, nous n’avions aucune chance contre le Watducks. Et je ne peux blâmer personne pour cela après la campagne de préparation difficile que nous avons connue et les résultats que nous avons accumulés. Je crois que sur neuf matchs, nous n’en avons gagné qu’un seul. Mais le groupe est néanmoins resté très calme et qu’il a continué à travailler dur. J’ai toujours pensé que nous étions capables de forger un bon résultat pour cette première rencontre de championnat et c’est ce que nous avons finalement réussi à faire ! »

Tu as marqué trois fois face au Watducks. J’imagine que ce n’était pas une première pour toi ?
« Non, mais cela ne m’est pas encore arrivé très souvent. Je pense que j’ai déjà réussi cela il y a quelques années lors d’une rencontre face à l’Orée. Mais ce n’est finalement pas très important que j’inscrive trois buts ou que je ne marque pas de but dans un match. Tant que nous travaillons dur avec l’équipe, que nous jouons bien et que nous remportons les trois points, je suis déjà très content. »

Quel est l’objectif de l’Antwerp pour cette saison ?
« La volonté de l’équipe est d’atteindre les playoffs et si possible nous emparer d’un ticket pour disputer la prochaine édition de l’EHL. Une fois que nous aurons réussi cela, nous tenterons alors, naturellement, de remporter le titre. Je pense que si notre équipe est au complet – il nous manque encore Peter Mulcair, Matt & Dan Hotchkis et Vitali Kholopov qui est actuellement blessé – nous possédons peut-être l’équipe la plus forte que nous n’ayons jamais eue à l’Antwerp. Il existe une bonne alchimie entre nos jeunes, talentueux et travailleur, et, nos stars étrangères bien expérimentées ! »

Entretien : Laurent Toussaint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.