JEREMY GUCASSOFF EST L’UN DES ARTISANS DE LA REUSSITE DU RACING

Il est tout simplement intraitable depuis le début de la compétition. Si le Racing peut, aujourd’hui, se réjouir de se retrouver mathématiquement qualifié pour le dernier carré avant d’aborder les deux dernières rencontres de la compétition régulière, et ce malgré la défaite de ce dimanche au Pingouin (2-1), il le doit certes à son groupe engagé et compétitif mais aussi à son gardien de but ultra performant et très fiable.
Jérémy Gucassoff réussit une saison exemplaire et malgré son jeune âge (20 ans) il gère intelligemment la pression. Le jeune Bruxellois fait le point sur la situation de son club alors que celui-ci s’apprête à disputer ses premiers playoffs.
« Effectivement, nous réalisons une très bonne saison. Certaines personnes pensaient que nous allions craquer après la trêve mais nous avons poursuivi sur notre lancée grâce à notre victoire contre le Dragons. Un succès qui a aidé à rester sur notre petit nuage après notre second succès consécutif en salle. »


© Philippe Demaret – Okey.be

Et lorsque l’on évoque la réussite uccloise, on ne peut s’empêcher de citer le nom de certaines individualités qui ont souvent fait la différence dans les matchs au sommet comme Jérôme Truyens, les Argentins, Gaby et Maxi Garreta, et leur compatriote Eugenio Paulon, ou encore l’Espagnol Alfredo Mesa.
Pourtant, pour l’étudiant de l’ICHEC (qualifié d’ailleurs pour les demi-finales du championnat universitaire), il ne faut certainement pas se focaliser sur l’apport, même efficace, de certains joueurs clés. C’est le groupe qui fait la grande force de l’équipe dirigée de main de maître par le coach argentin Marcelo Orlando. « Je suis convaincu qu’il n’y a pas seulement une ou deux personnes qui soient responsables de notre bonne saison. Nous formons vraiment un bloc. Le Racing, c’est avant tout une bande de copains. Nous avons tout mis en œuvre pour terminer dans le top 6 et, à présent, nous sommes parmi les quatre premiers. Et nous avons prouvé à de multiples reprises que nous n’étions certainement pas là par hasard. »
Et à côté de cette réussite en club, Jérémy impressionne également au niveau international, lui qui a été champion d’Europe avec la brillante équipe U16 et qui était, plus récemment à San Sebastian avec les U21. La Coupe du monde pointe le bout de son nez et une expérience comme celle-là ne se refuse pas. « La coupe du monde qui se déroulera en juin prochain à Singapour et en Malaisie fait naturellement partie de mes objectifs pour cette année 2009. Mais qui ne serait pas intéressé de partir vivre une expérience comme celle-là. Mais avant de me focaliser sur cet événement, je veux d’abord bien de terminer la saison avec le Racing. »
Avant peut-être d’embrayer avec une carrière chez les A vu les immenses qualités du jeune gardien. « Bien sûr que les Red Lions restent un autre objectif dans un futur proche. Mais actuellement, je n’ai pas encore eu le moindre contact avec le noyau. » Mais étant donné l’approche du hockey et l’engagement de Jérémy, cela ne saurait tarder.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 23 mars 2009.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *