Un succès au caractère pour les Brabançons

A la sortie des vestiaires, les Brabançons étaient évidemment euphoriques après leur qualification pour leur première finale européenne. Ils avaient souffert sur le terrain mais ils étaient déjà impatients d’affronter, demain, le vainqueur du duel entre le Polo de Barcelone et le Rot-Weiss Cologne.

« Nous savions que cette rencontre serait très délicate, embrayait Vincent Vanasch, héros de la séance de Shoot-outs et vainqueur de l’EHL en 2015 avec Oranje-Zwart. Mais nous avons finalement assez bien contrôlé le match même si nous avons souffert dans les deux premiers quart-temps. Ils n’ont pas eu tellement d’occasions franches durant les 60 minutes. De notre côté, nous avons fait preuve d’une magnifique force mentale dans cette équipe. Nous y avons été au caractère comme depuis le début de cette campagne européenne. Le groupe s’est remis en question. Certains diront que nous avons réussi que des partages depuis mercredi. Mais ce n’est pas grave. Nous sommes en finale et nous allons essayer de remporter cette première médaille d’or européenne pour la Belgique. »

« John-John nous avait dit, il y a une semaine, que ce n’était pas toujours sur les main-players qu’il fallait compter, expliquait de son côté, William Ghislain, le jeune buteur belge. Et que les jeunes du club avaient, eux-aussi, leur rôle à jouer sur le terrain. J’ai ressenti tellement d’émotions au moment de la qualification pour la finale. Cela récompense tout le travail accompli depuis des mois, voire des années. La déconvenue lors du match au Dragons, dimanche dernier, nous a forcé à tous nous regarder dans la glace. Nous avons pu mettre tout à plat, sereinement, en équipe. Et cela nous a forcé à avancer. C’est un rêve de disputer cette finale européenne. Avec Max Van Oost, nous avons regardé cette compétition à la télévision en rêvant d’y participer un jour. Nous avions d’ailleurs chacun un stick avec le logo de l’EHL avec lequel nous avons joué pendant des heures. Nous nous entraînons tous très dur chaque semaine pour disputer ce type de rencontre. Nous ne voulons rien regretter et nous allons tout mettre en œuvre pour aller chercher ce titre. »

Photo : Frank Uijlenbroek WorldSportPics/EHL

« Ce qui nous a fait beaucoup de bien, c’est de passer du temps ensemble ces derniers jours, concluait encore Gauthier Boccard. Nous avions besoin de cela pour ressouder l’équipe. Il y a eu une grosse remise en question. Et on voit le résultat sur le terrain. Que ce soit face à Surbiton, une très bonne équipe anglaise très bien organisée, face au Dragons que nous connaissons parfaitement mais contre qui nous avions pris une grosse claque, 6 jours plutôt, ou face à Mannheimer, qui est une des meilleures équipes européennes, nous avons fait preuve de caractère. Maintenant, nous allons tenter d’aller au bout. Il faudra bien défendre et surtout bien gérer nos émotions. Une finale, c’est toujours du 50-50. Nous n’étions pas du tout pointés parmi les favoris dans ce KO16 mais nous finirons tout de même parmi les deux premiers. C’est réellement génial pour le club ! »

Laurent Toussaint (à Eindhoven).

Commentaires