LE RACING ET LE WATDUCKS REJOIGNENT LE DRAGONS EN QUARTS DE FINALE

Après le Dragons, mercredi soir, le Racing et le Waterloo Ducks ont également assuré leur qualification, ce jeudi, pour le prochain tour de la compétition. Les Bruxellois qui avaient hérité des redoutables Allemands du Rot Weiss Cologne ont commencé le match en mode mineur. très nerveux, ils ont éprouvé de grosses difficultés à conserver la balle hors de leur moitié de terrain. Pourtant ce sont bien les Rats qui ouvraient la marque par Anthony Versluys. Une minute avant la pause, les Allemands égalisaient via Marco Miltkau mais à sept secondes de la mi-temps, Thomas Vanneste redonnait l’avantage aux Ucclois. En seconde période, les échanges étaient alors bien plus équilibrés. Cologne recollait rapidement au score (2-2) mais ne parvenait pas à se montrer dangereux dans le cercle ucclois. Et, comme pour le Dragons, la veille, c’est donc lors de la redoutable séance de Shoot-Out que le nom du vainqueur allait tomber. Mais heureusement pour le Racing, c’est Jeremy Gucassoff, l’un des spécialistes mondiaux de la discipline, qui se trouvait dans la cage. Grâce à son stick allongé (un modèle unique dans le hockey, bien plus long que les modèles classiques), le gardien des Red Lions se montrait décisif en arrêtant trois tentatives allemandes.

Et lors de ce prochain tour, les Bruxellois affronteront… le Waterloo Ducks. Les champions de Belgique en titre sont, eux aussi, parvenus à se hisser parmi les huit meilleures nations européennes. Les Brabançons, qui affrontaient Beeston, encaissaient pourtant, après seulement 16 secondes de jeu, sur une déviation de balle malencontreuse de Thomas Van den Balck dans ses propres filets. Mais ce but ne changeait rien aux plans des protégés de Shane McLeod qui prenaient le jeu à leur compte et qui empilaient les buts pour mener 4-1 jusqu’à la 65e minute (buts de Nicolas Vandiest (2), Alex de Paeuw et Gilles Jacob). Les Anglais inscrivaient deux beaux buts en toute fin de partie mais le match était déjà plié.

Jeremy Gucassoff en EHL
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

One Comments

  1. Reply Post By No duck for me

    Ah! La vilaine faute de Quentin Van Lierde sur Dixon. Elle a changé la donne: élimination du meneur de jeu de Beeston et un carrefour pour le WADU dans l’entrevue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.