LE DRAGONS, IMPRESSIONNANT, POURRAIT ALLER TRÈS LOIN EN EHL

Le week-end de Coupe d’Europe, à Eindhoven, s’est donc achevé avec un bilan mitigé pour les clubs belges en lice pour ce premier tour de l’EHL. Versé dans une poule extrêmement relevée, le Racing n’est pas parvenu à créer l’exploit face aux champions d’Allemagne, Cologne, et aux redoutables Espagnols du Campo de Madrid. Tandis que le Dragons a, lui, terminé en tête de son groupe avec, cerise sur le gâteau, un succès largement mérité face aux tenants du titre de la compétition, UHC Hambourg.

Du côté des Bruxellois, on regrettera naturellement le tirage au sort défavorable pour cette première expérience européenne. En effet, hériter de deux gros calibres pour aborder une compétition de ce niveau, voilà de quoi contrarier quelque peu les plans de son entraîneur Marcelo Orlando. « Nous savions que le week-end serait difficile. Nous avons joué de malchance avec le tirage, l’horaire des rencontres, le fait de disposer de moins de 24 heures entre les deux matchs et la blessure de Cédric Charlier (ndlr : clavicule cassée face vendredi). Mais attention, je ne cherche pas d’excuses. Nous avons livré une bonne prestation générale mais nous avons commis des erreurs défensives qui ne pardonnent pas face à de tels opposants. Globalement, le bilan est toutefois positif et nous n’avons jamais été ridicules durant les deux jours. »

Le Racing va donc devoir se reconcentrer au plus vite sur la compétition domestique en gardant comme l’un de ses objectifs, un nouveau ticket pour la prochaine édition de l’EHL. « Lorsque l’on goûte à un tournoi de ce niveau, on a qu’une seule envie, c’est de la disputer à nouveau, expliquait de son côté Tom François, le président ucclois. Mais nous avons mesuré le chemin qu’il reste à parcourir pour venir titiller le gratin européen. Il faut, par exemple, admettre que notre noyau est un peu trop étriqué à ce niveau. Nous allons poursuivre le travail accompli avec des objectifs très précis. »

Pour le Dragons en revanche, le bilan est tout simplement magnifique. Le champion de Belgique a prouvé qu’il avait bien les reins suffisamment solides pour endosser le rôle d’outsider dans cette compétition. Les Anversois ont remporté leurs deux matchs et ils se sont offert le luxe de donner une petite leçon de réalisme à Hambourg, vainqueur de l’EHL en 2008 et 2010. « Nous avons vécu trois jours merveilleux, enchaînait le capitaine Thierry Stumpe. Nous sommes parvenus à hisser notre niveau à celui des favoris. Et pas uniquement le onze de base. Les 18 joueurs ont démontré qu’ils pouvaient répondre présents face à des adversaires de qualité. Nous sommes maintenant tête de série et nous pouvons espérer un bon tirage pour le second tour qui aura lieu en avril prochain. A nous maintenant de poursuivre le travail durant le championnat de Belgique afin de préparer au mieux ces huitièmes de finale. Nous avons déjà hâte de vivre la suite de cette belle aventure européenne. »

A présent, il faudra attendre la fin du mois de novembre pour connaître le nom de l’adversaire du Dragons mais également l’endroit où se tiendra la compétition. Même s’il se murmure avec de plus en plus d’insistance que ce sont les Néerlandais de Bloemendaal qui tiendraient la corde auprès des organisateurs.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 18 octobre 2010


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *