LE DRAGONS EST BEL ET BIEN UN GRAND D’EUROPE !

C’est avec le couteau entre les dents que les joueurs de Colin Batch ont entamé leur huitième de finale face aux champions allemands du Rot-Weiß Cologne. En effet, il ne fallait même pas attendre une minute de jeu pour que Florent Van Aubel ne tente déjà sa chance au but. Les Anversois s’installaient alors dans le camp adverse et héritaient de trois p.c. en moins de quatre minutes de jeu sans parvenir, toutefois, à tromper la vigilance de Max Weinhold.

Mais ils étaient logiquement récompensés à la septième minute de jeu lorsque Florent Van Aubel trouvait enfin l’ouverture d’un magnifique tir en revers. Mais la joie des très nombreux supporters du Dragons était de très courte durée puisque seulement cinq minutes plus tard, suite au deuxième p.c. allemand, Tibor Wessborn égalisait d’une frappe croisée placée hors de portée de Manu Leroy. La rencontre devenait alors de plus en plus fermée mais le Dragons obtenait tout de même encore deux nouveaux p.c. qui ne donnaient rien (0 sur 5 pour les penaltys durant cette première période).

Dès la reprise, les deux équipes débutaient à nouveau une phase d’observation. Il fallait d’ailleurs attendre la 43e minute pour voir la première occasion et… un deuxième but pour le Dragons sur une déviation pleine de conviction de Felix Denayer suite à une passe tranchante de Loïck Luypaert. Et alors que les Anversois loupaient totalement leur sixième p.c. de l’après-midi, ce sont les Allemands qui recollaient à la marque via Marcel Meurer totalement oublié au second poteau (2-2).

Et alors qu’on sentait les Allemands prêts à prendre l’ascendant, Jeffrey Thys propulsait son équipe au paradis en inscrivant un troisième but magnifique à deux minutes du terme. Après avoir éliminé les champions d’Europe, le Dragons s’offrait le scalp du champion d’Allemagne en titre ! Une victoire méritée pour le groupe qui n’a jamais baissé les bras après avoir été rejoint deux fois au marquoir et qui a démontré qu’il répondait toujours présent lors des grands rendez-vous. Ce lundi, à midi, c’est Reading, le champion d’Angleterre qui tentera de barrer la route du dernier carré européen aux Anversois.

Laurent Toussaint à Bloemendaal


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *