LE DRAGONS SATISFAIT DE CE MATCH NUL AU WATDUCKS

Pour la troisième fois cette saison, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité. Trois matchs nuls, 22 buts marqués et deux clubs qui se sont prêts à tous pour décrocher leur place pour la finale de ce championnat. Et c’est le Dragons qui a mis le feu aux poudres lors de cette première demi-finale puisqu’après moins d’un quart d’heure, Cédric De Greve, le gardien brabançon, sauvait déjà les siens à trois reprises sur des tentatives de Renaud Pangrazio et de Michael Watt. Mais, peu après le quart d’heure, le Watducks ouvrait la marque sur une belle déviation dans le cercle de Gauthier Boccard sur une passe de John John Dohmen.

Après la pause, Jean-Philippe Brulé remettait les deux clubs à égalité sur sleep mais la joie était de courte durée, puisque dans la même minute, Xavier Brooke redonnait l’avantage à ses couleurs. Les échanges s’équilibraient et ce sont les visiteurs qui revenaient une nouvelle fois dans le parcours via un rebond de p.c. de Michael Watt. Sept minutes plus tard, Maxime Luycx qui retrouve petit à petit son meilleur niveau inscrivait le troisième but local de l’après-midi. Mais il était écrit que les deux clubs se quitteraient une nouvelle fois à égalité et Eugene Magee trompait le gardien de Waterloo sur le quatrième p.c. anversois du match.

Un score nul qui ne fait pas les affaires d’Etienne Tys, le coach du Watducks. « Nous n’avons obtenu qu’un seul p.c. sur notre terrain, c’est trop peu. On rentre dans le cercle adverse mais on ne se montre pas suffisamment dangereux. Ca va être la bagarre à Brasschaat car on veut cette place en finale. »

Et du côté de Colin Batch, on était naturellement satisfait de la partie mais si l’Australien affirmait au coup de sifflet final que ses troupes peuvent encore progresser. « Nous voulions gagner mais on a raté deux ou trois occasions. Nous sommes toujours en période de progression. Mais chez nous, ce sera totalement différent. Nous allons mettre la pression sur notre adversaire. Nous savons que nous devons gagner pour nous qualifier pour la finale et nous allons tout mettre en œuvre pour y parvenir. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 10 mai 2010.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *