LE TICKET EHL EN LIGNE DE MIRE

C’est assurément du côté de Brasschaat que tous les regards seront tournés lors de ces demi-finales retour du championnat. En effet, le Dragons et le Waterloo Ducks se livreront une bataille acharnée et sans merci afin de décrocher leur place pour la dernière ligne droite de la compétition. Après une première manche, lors de laquelle les deux équipes se sont neutralisées (3-3), l’avantage semble avoir basculé du côté des Anversois qui évolueront devant leur public, chauffé à blanc.

« Je ne sais pas si ce sera déterminant mais cela va certainement nous pousser, explique Jean-Philippe Brulé, le spécialiste p.c. « maison ». Tout ce que je peux dire, c’est que cette rencontre sera très ouverte et qu’il risque d’y avoir beaucoup de buts comme à chaque fois d’ailleurs. Il ne faudra négliger aucun petit détail et se montrer très performant. Mais je suis persuadé que c’est le collectif qui fera la différence. Nous allons nous battre pour nous qualifier et décrocher ce second ticket EHL qui est l’objectif du club depuis le début de saison (ndlr : Le Racing a empoché le premier en remportant la compétition régulière). »

Et c’est clair que la qualification européenne sera dans tous les esprits, surtout du côté du Watducks qui a disputé les trois premières éditions de la compétition. « Ce ticket est même pratiquement plus important que le titre !, poursuit de son côté John John Dohmen, le stick d’or 2009. Dans tous les clubs du pays, on se rend bien compte de l’importance de prendre part à l’EHL et donc on fera tout pour arriver en finale. Après la manche aller, nous étions naturellement déçus du résultat mais nous avons repris confiance. Le groupe sait qu’il ne peut pas échouer et que c’est l’équipe qui doit aller chercher ce succès. »

Du côté de l’autre affrontement entre le Racing et l’Antwerp, les observateurs ne voient pas bien comment les Anversois réussiraient à inverser la tendance sur le terrain ucclois, après le 0-5 de la semaine dernière. Les hommes de Marcelo Orlando viennent d’enchaîner treize rencontres victorieuses et ils auront tout le loisir d’attendre leurs adversaires et d’évoluer en contre, qui demeure leur arme favorite vu les qualités offensives exceptionnelles de leur ligne d’attaque.

Il est bon de rappeler qu’en cas d’égalité de points et de buts, à l’issue de cette seconde manche, celle-ci sera suivie de deux prolongations de 7 minutes 30 avec arrêt au 1er but. En cas de nouvelle égalité, on procèdera à une séance de stroke. Notez enfin que les demi-finales auront finalement lieu, à 16 heures, afin de permettre aux amateurs de hockey de pouvoir également assister aux finales jeunes qui se dérouleront, durant l’après-midi, au Braxgata.

Laurent Toussaint, In Le Soir, samedi 15 mai 2010.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.