3ÈME JOURNÉE CHAMPIONNAT MESSIEURS – ROUND UP

Orée – Dragons : 2–6. Le club de Brasschaat a réussi une nouvelle démonstration lors de sa visite à Woluwé–Saint–Pierre. En effet, les joueurs de Colin Batch n’ont jamais laissé la moindre chance à leurs adversaires du jour de figurer dans cette rencontre. Renaud Pangrazio a ouvert le score avant que l’Irlandais Eugene Magee ne double la marque. Facundo Callioni a bien redonné un peu d’espoir à ses couleurs avant la pause mais Loïc Luypaert (suite de p.c.) et Renaud Pangrazio redonnaient de l’air aux visiteurs. Arnaud Van Giert faisait alors 2–4 pour les Bruxellois avant que Jeffrey Thys et Jean-Philippe Brulé (sur p.c.) ne donnent au score ses allures définitives.

Uccle Sport – Léopold :0–1. Le derby ucclois n’a pas atteint des sommets de qualité ce dimanche après-midi. Les visiteurs ont inscrit le seul et unique but de la partie via Jérôme Verdussen (sur p.c.) en première période. Ensuite, ils ont obtenu de nombreuses occasions de buts sans jamais réussir à les convertir.

Louvain – Antwerp : 1–2. Les Anversois ne se sont pas posés de questions lors de leur déplacement délicat chez les vice-champions de Belgique. Et même s’ils n’ont pas été des plus fringants, ils se sont imposés avec des buts de Nicolas Laddyn et de Jeroen Baart. Juane Garreta a bien réduit l’écart sur stroke mais Louvain, malgré de nombreux p.c. en seconde période, n’est pas parvenu à arracher un petit point.

Wellington – Beerschot : 1–5. Les hommes de Denis Dijkshoorn réussissent un très bon début de championnat et le bilan de ces trois premières rencontres est très positif avec sept points sur neuf. En déplacement au Wellington, le Bee menait 0–1 à la pause avant de  passer à la vitesse supérieure avec des buts de Juan Gilardi (sur p.c.), de Philippe Goldberg, de John Goldberg et de Jérémy Van Laere.

Braxgata – Racing : 0–2. Les Bruxellois ont assuré l’essentiel lors de leur déplacement à Boom. En effet, il se sont imposés même si la manière laissait vraiment à désirer. Trop individualistes et peu à leur affaire en zone de conclusion, ils se sont même fait relativement peur en fin de rencontre en laissant leurs adversaires revenir dans la partie. Tom Boon et Jérôme Truyens ont alimenté le marquoir alors que Jérémy Gucassof a sauvé un stroke de Jérôme Dekeyser à trente secondes du coup de sifflet final.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.