Waterloo attendait cette finale depuis 2009

Le Watducks a logiquement décroché son ticket pour la finale de la compétition mais également pour l’EHL face à une équipe du Racing qui a fait illusion durant les 35 premières minutes. Pourtant, les Brabançons, dont le dernier titre remonte en 2009, ont dû attendre la terrible séance des Shoot-out pour émerger après avoir largement dominé la demi-finale retour face à des Ucclois qui ne disputeront donc pas une troisième finale consécutive face au Dragons.

Tout avait pourtant débuté idéalement pour les protégés de Pascal Kina qui trouvaient déjà l’ouverture après 50 secondes via Gauthier Boccard. Mais huit minutes plus tard, Jérôme Truyens réussissait à égaliser, sur une phase de penalty. Les échanges étaient assez équilibrés même si ce sont les joueurs locaux qui s’offraient les occasions les plus franches. En seconde période, le Watducks prenait alors la partie à son compte et faisait 2-1 sur un sleep de Tanguy Cosyns. Les deux équipes étaient alors à égalité sur l’ensemble des deux matchs. La fin de rencontre ne donnait plus rien malgré deux derniers penaltys pour Waterloo. Et après les deux prolongations, c’est Vincent Vanasch qui devenait le héros du match en offrant la victoire à ses couleurs en stoppant la tentative de Geoffrey Cock. « C’est naturellement une joie immense après une très bonne saison pour le club et pour moi-même. Ce sera ma première finale. J’ai réalisé un bon match en répondant présent dans les moments importants. »

Jean-Philippe Brulé, le coach visiteur, ne contestait d’ailleurs pas du tout le succès de son adversaire. « C’est une grosse déception mais leur victoire ne souffre aucun commentaire. Nous avons commis trop d’erreurs durant le match. Un peu à l’image de notre saison lors de laquelle nous n’avons pas réussi à nous montrer suffisamment constants. Il faudra vite se reconcentrer pour décrocher ce troisième ticket européen même si nous savons qu’il s’agira d’une rencontre très difficile face au Léopold. »

Laurent Toussaint, In le Soir, lundi 7 mai 2012.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.