NOUVELLE DEFAITE DU DRAGONS

Orée – Racing : 1–2. Privés de son emblématique capitaine Jérôme Truyens (opéré cette semaine suite à une fracture du pouce), les Rats ont rapidement été menés au score, suite à un p.c. victorieux d’Ignacio Bergner (1–0). A la demi-heure, Tom Boon rétablissait l’égalité en convertissant l’un des 8 p.c. bruxellois de la journée (1–1). Dominateur dans le jeu mais manquant de réalisme en zone de conclusion, le Racing arrachait toutefois la victoire en milieu de seconde période, par l’intermédiaire d’Anthony Versluys.

Watducks – Braxgata : 4–3. A trop jouer avec leur bonheur, les Canards ont bien failli se brûler les ailes. Le Watducks ne doit son salut qu’à un goal de Tanguy Cosyns à 2 minutes du coup de sifflet final. Tout avait pourtant parfaitement commencé puisqu’à la pause, les Brabançons menaient 3–1 grâce à Julien Schoo Ians (but contre son camp), Maxime Luycx et un p.c. de Gilles Jacob. Entretemps, Van Dam avait également profité d’un p.c. pour faire 1–1. Manquant plusieurs occasions d’alourdir la marque, le Watducks se faisait rejoindre grâce à des réalisations de Kleynjans et Brocken (3–3). Avant que Tanguy Cosyns ne libère les siens en toute fin de match…

Pingouin – Daring : 1–6. Affronter les Nivellois sur leurs terres n’est jamais une mince affaire. Prévenu, le Daring a donc abordé ce match avec beaucoup de sérieux et d’application afin de confirmer son excellent début de saison. Et bien lui en a pris puisqu’à la pause le club bruxellois avait déjà fait le break via Van Linthoudt, Brunet (sur rebond de p.c.) et Juane Garreta (sur p.c.). Dès le retour des vestiaires, le même Juane Garreta enfonçait le clou (4–0), suivi par Brunet (esseulé au second poteau, 5–0) et un exploit personnel de Sahuquillo (6–0). Après cette nette domination, le Daring perdit petit à petit le fil de son jeu et connut un dernier quart d’heure plus décousu. Quelques errements molenbeekois dont profita Nicolas Van Diest pour sauver l’honneur nivellois en fin de rencontre.

Beerschot – Antwerp : 1–2. En besoin urgent de points pour quitter la lanterne rouge et éviter de s’engluer dans les tréfonds du classement, l’Antwerp débuta cette rencontre pied au plancher. Pris à la gorge, les Ours (toujours privés de John Goldberg, blessé) se trouvèrent rapidement menés par les Anversois. David Van Rysselberghe se faisait en effet surprendre par des déviations de Callioni et Dabanch (0–2). En seconde période, le jeune Benjamin Van Hoof redonnait l’espoir aux siens en réduisant la marque sur p.c. (1–2). En vain… L’Antwerp  décroche enfin sa première victoire de la saison.

Héraklès – Dragons : 2–1. L’Héraklès ne semble décidément pas prêt à abandonner sa place au sein du Top 4. Et les joueurs de Brasschaat l’ont appris à leurs dépens. Après un début de match partagé, Gilles Petre déviait un centre d’Amaury Keusters dans son propre goal (1–0). Toujours en mal d’efficacité, le Dragons peinait à se montrer dangereux dans le cercle adverse. Et il fallut une grossière erreur défensive bien exploitée par Jeffrey Thys pour que les Anversois reviennent dans le match (1–1). Mais en seconde période, Jeremy Schuermans profitait d’un p.c. pour offrir une victoire méritée aux Lierrois.

Maxim Baworowski, In Le Soir, lundi 8 octobre 2012. 

© Philippe Demaret – Okey.be 

Commentaires

One Comments

  1. Reply Post By gonzague klein

    Le dragons ne crache plus le feu , logique vu l’ échec de leur politique de transfert pendant l’entre saison. La crise couve;……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.