LE DRAGONS REPREND DES COULEURS…

Dragons – Antwerp : 4-3. Les hommes d’Eric Verboom ont une à nouveau eu très chaud, lors du derby anversois, puisqu’alors qu’ils menaient avec trois buts d’avance, ils ont senti, jusqu’au bout, le souffle de leur adversaire qui a bien failli les rejoindre au marquoir lors des derniers instants de la rencontre. Felix Denayer, Loïck Luypaert (2) et Stephen Butler (sur stroke) pensaient avoir réalisé le plus difficile pour le Dragons mais les réalisations de Josslin Niessen, de Facundo Callioni et de Gabriel Dabanch ont mis beaucoup de piment dans les échanges. A noter que ce vendredi, à 20h30, les finalistes du dernier championnat affronteront, le Léopold, en match avancé de la sixième journée en raison de la participation des Bruxellois à l’EHL.

Orée – Pingouin : 4-1.  Les Bruxellois ont bien négocié leur affrontement face aux autres promus. Et après une belle première période après laquelle ils menaient déjà 3-1 avec des buts de Juan Martin Lopez, de Florian Scopelitis et Ignacio Bergner (p.c.), ils se sont contentés de contrôler les échanges durant les 35 dernières minutes. L’Argentin Lucas Martin Villa fixait le score définitif avant de partir à l’hôpital, blessé suite à un contact plutôt rugueux. John Jermain a sauvé l’honneur pour les Brabançons.

Héraklès – Louvain : 2-1.  Après une défaite pas totalement méritée samedi après-midi, les Lierrois ont pu compter sur le petit brin de chance nécessaire pour remporter la totalité de l’enjeu face à des Universitaires qui font clairement la plus mauvaise opération du week-end avec deux défaites au compteur. Jason Niels avait monté le chemin à suivre à ses couleurs avant que Robin Huybrechts ne double la marque. L’Héraklès contrôlait assez bien la partie même si les visiteurs se créaient de belles opportunités sur penalty. Louvain sauvait finalement l’honneur sur un p.c. dévié dans son propre but par Mattthieu Van Meulders.

Beerschot – Racing : 2-3.  Les Bruxellois se sont, à nouveau, offerts de belles frayeurs lors de leur visite à Kontich. En effet, même privés de Philippe Goldberg, les Anversois ont failli jouer un très mauvais tour aux protégés de Jean-Philippe Brulé qui ne peuvent toujours pas compter sur les services de Jérôme Truyens, en fin de revalidation. L’équipe locale prenait la partie à son compte et menait au score à la pause grâce à Gregory Dincq et Benjamin Van Hoof, suite à deux grosses erreurs défensives. Mais, ensuite, les Bruxellois ont commencé à beaucoup mieux jouer et combiner en équipe. Deux penaltys de la recrue anglaise Richard Smith permettaient aux visiteurs de recoller au score. Puis, à la 63e minute, Anthony Versluys offrait finalement les trois points à une équipe du Racing, soulagée d’empocher les trois points.

Léopold – Braxgata : 4-1.  Beau succès des Ucclois après une prestation complète et appliquée. Maxime Tys a montré la marche à suivre en inscrivant le premier but. Le Brax s’est alors créé de belles occasions pour revenir dans la partie mais les Bruxellois ont pris le large grâce à Maxime Plennevaux et Lucas Rossi. En seconde période, Jérôme Dekeyser a marqué sur p.c. mais rapidement Arthur Verdussen a fixé le score définitif à 4-1 après un travail extraordinaire d’Agustin Mazzilli qui a clairement été l’homme du match pour le Léo. Grâce à ce troisième succès, celui-ci reste au contact du Waterloo Ducks, toujours seule équipe invaincue dans ce championnat.

Laurent Toussaint, in Le Soir, lundi 24 septembre 2012.


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.