A L’ATTAQUE : 42 BUTS !

Watducks – Beerschot : 5-1. Les champions en titre n’ont encore une fois rien laissé au hasard. Dans une rencontre dominée de bout en bout, les Canards n’ont jamais été inquiétés. Avec 75% de réussite sur p.c. et cinq buteurs différents côté brabançon (Max Peeters, Charles Masson, Alastair Brogdon, Alexandre De Saedeleer et Gauthier Boccard), les Ours pouvaient difficilement revendiquer quelque chose de ce déplacement. Benjamin Van Hoof sauva tout de même l’honneur en cours de seconde période.

Racing – Antwerp : 2-2. Le Racing s’en sort bien avec un point. Après un début de match tranquille, les Rats menaient 2-0, par Richard Smith (rebond de p.c.) et Tom Boon (stroke). Mais rapidement les Anversois se montrèrent plus appliqués et plus hargneux. Et face à des Bruxellois régulièrement réduits à 10 (voire à 9), l’Antwerp est revenu au score et aurait même pû revendiquer plus sans un Jérémy Guccassof des grands jours…

Orée – Léopold : 1-4. On n’a pas assisté à un grand match du côté de Woluwé. Toujours en panne d’efficacité sur p.c., les Ucclois ne sont toutefois pas tombés dans le piège woluwéen. Agustin Mazzilli et Maxime Tys faisaient parler la poudre avant la pause. Ensuite Arthur Verdussen convertissait l’un des 7 p.c., avant d’être imité quelques minutes plus tard par Ignacio Bergner (1-3). En fin de match, le même Verdussen inscrivait son second but de l’après-midi, pour une victoire sans discussion des hommes de Mika Van Cutsem.

Daring – Louvain : 5-4. Les spectateurs présents ont eu droit à un spectaculaire mano à mano. Quemada ouvrait les hostilités sur p.c. mais Manuel Brunet faisait de même dans la foulée. Juane Garreta donnait ensuite l’avance aux siens. Mais l’incontournable Pau Quemada  rétablissait l’égalité (p.c.) avant la pause. Dès l’entame du second acte, Geoffroy Cosyns faisait 3-2. Pau Quemada ramenait encore une fois les siens à hauteur (toujours sur p.c.). Mais Juane Garreta (p.c.) et Manuel Brunet  donnaient une avance définitive au Daring (5-3) même si Alfonso Moreno redonnait un mince espoir aux Universitaires en fin de match.

Pingouin – Dragons : 5-4. Le Dragons ne s’attendait certainement pas à perdre des points à Nivelles. Ils devront pourtant revoir leurs calculs. Les Anversois prenaient pourtant un départ idéal puisqu’ils cueillaient à froid leurs adversaires du jour via Jeffrey Thys et Matthew Cobbaert (0-2). Les Nivellois réagissaient idéalement puisqu’ils égalisèrent (csc de Manu Leroy et but de Max Bertrand) avant de faire le break par John Jermyn (p.c.) et Alexis Lemaire. Le tout en 35 minutes!  Au retour des vestiaires, Jeffrey Thys et Thierry Stumpe faisaient 4-4. Et alors que bon nombre d’équipes auraient sombré après pareil scénario, le Pingouin s’est accroché pournarracher sa première victoire de la saison grâce à Gaël Raes, à 10 minutes du terme.

Braxgata – Héraklès : 5-4. Du suspense, on en a également eu droit à Boom. Christophe Adriaensen et Jérôme Dekeyser (p.c.) répondaient à un doublé d’Agustin Nunez (dont un p.c.) en début de match. Mais juste avant la pause, les Lierrois reprirent les devants grâce à un stroke de Jeremy Schuermans. Et si Dekeyser remettait le Brax dans le match (3-3, sur p.c.), Jeremy Schuermans profitait également d’un p.c. pour faire 4-3. Et alors que le score semblait entériné, à 90 secondes du terme, Mathieu Van Mulders déviait un centre dans son propre goal. Sur leur lancée, les Boomois arrachèrent un ultime p.c. que Jérôme Dekeyser transforma avec un peu de réussite, pour la troisième fois de l’après-midi.

Maxim Baworowski, in Le Soir, lundi 24 septembre 2012


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.