CETTE DÉFAITE D’UCCLE SPORT RISQUE DE PESER TRÈS LOURD DANS LA BALANCE

Racing – Daring: 5-5. Si le score final peut en étonner plus d’un, les Molenbeekois peuvent se mordre les doigts de ne pas être repartis du Vivier d’Oie avec les trois points de la victoire, quand on sait qu’ils menaient encore 3-5 à 6 minutes du terme (grâce à Olivier Sanchez, Burns, De Graer et Gilles Vander Schelde par 2 fois). Mais le Racing de Tom Boon (3 buts dont 2 p.c.) et de Cédric Charlier (2 buts) ne l’entendait pas de cette oreille et arrachait le point du nul en toute fin de rencontre.

Braxgata – Léopold: 3-4. Le Léopold entamait parfaitement la rencontre en inscrivant deux goals en première période. Mais le Braxgata revenait dans le match juste avant la pause (1-2). Au retour des vestiaires, les Bruxellois se rendaient coupables d’un relâchement d’une dizaine de minutes dont les locaux profitèrent pour passer devant. Mais les joueurs de Mika Van Cutsem reprenaient le match en main pour revenir à hauteur de son adversaire et finalement prendre définitivement l’avance. Les buteurs du jour : Jérôme Dekeyser (2 buts dont un p.c.) et Tanguy Declercq pour les boomois ; Dimitri Cuvelier (p.c.), Julien Meyers, Jonathan Beckers et Elliot Van Strydonck (p.c.) pour les Ucclois.

Beerschot – Uccle Sport: 5-4. Si les Ours n’ont plus grand-chose à revendiquer cette saison, ils ont au moins le mérite de jouer le jeu jusqu’au bout. Et ce n’est pas les concurrents directs d’Uccle Sport qui s’en plaindront. Et on ne s’est pas ennuyé à Kontich. Brian Doherty (p.c.), Philippe Goldberg, Sébastien Dockier et François Fabri avaient répondu à Loïc Roman (2 buts) et Fabian Beusen (rebond de p.c.). C’est alors 4- 3 et il reste trois minutes à jouer. C’est le moment choisi par Tanguy Zimmer (sur p.c.) pour remettre les deux équipes à égalité. Mais, sur une phase de p.c. contestée par les joueurs ucclois, le Bee obtenait un stroke, que Brian Doherty se faisait un plaisir de convertir, après le coup de sifflet final… Les Merles, qui se déplacent au Daring le week-end prochain, risquent de sérieusement regretter cette défaite en terres anversoises.

Louvain – Héraklès : 4-2. Les Universitaires ont rapidement pris les commandes du match puisque dès la 1ère minute, le jeune Tom Degroote déflorait le marquoir. Fabrice Bourdeaud’hui doublait la mise en fin de première mi-temps. A la reprise, Amaury Keusters redonnait espoir à l’Héraklès, avant que Tom Degroote, encore lui, ne redonne deux buts d’avance aux joueurs de Kessel-Lo. Dans la foulée, Darran Bisley faisait 3-2. Face à des Louvanistes fort brouillons, les Lierrois poussaient alors tant et plus. Mais Alfonso Moreno ruinait tous leurs espoirs en fin de match (4-2).

Gantoise – Antwerp: 2-4.On présente souvent le p.c. comme phase clé dans le hockey moderne. Et ce n’est pas les personnes présentes à Gand qui diront le contraire. Avec 75% de réussite (3 p.c. convertis sur 4), les Anversois ont pris le meilleur sur des Gantois fort maladroits dans cet exercice (0% de conversion). Willy Schickendantz et Maxime Fache animaient la première mi-temps (1-1). Avant que Alexander Hendrickx (1-2), Taine Paton (2-2), Loïc Nelis (2-3) et Agustin Nunez (2-4) ne donnent au score son allure définitive.

Maxim Baworowski, In Le Soir, lundi 16 avril 2012


© Philippe Demaret – Okey.be
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.