VICTOIRE HISTORIQUE FACE A L’AUSTRALIE

C’est donc par l’Australie, le plus gros morceau de leur groupe, que les Red Lions entamaient leurs demi-finales de la World League à Rotterdam. Mais les protégés de Marc Lammers ne perdaient pas de temps pour prendre la rencontre à leur compte puisqu’ils ouvraient déjà le score, après seulement une petite trentaine de secondes, suite à une magnifique déviation de Sébastien Dockier. Les Australiens étaient pris à froid mais réagissaient immédiatement en mettant la pression sur le cercle belge sans toutefois parvenir à se montrer réellement dangereux.

Juste avant le quart d’heure, les Kookaburras héritaient du premier p.c. de la rencontre mais la phase ne donnait rien. Vincent Vanasch repoussait facilement la tentative de Glenn Simpson. Mais ce sont les Belges qui se montraient une nouvelle fois les plus opportunistes. Suite à une magnifique passe tranchante de Loïck Luypaert, Tanguy Cosyns buttait à deux reprises sur Tristan Clemons avant que Thomas Briels ne récupère la balle et isole parfaitement Cédric Charlier qui n’avait plus qu’à conclure (0-2). Les Lions ne pouvaient espérer un meilleur départ.

Un nouveau but qui mettait sous pression la deuxième nation mondiale qui se créait deux belles opportunités mais Vincent Vanasch restait bien attentif. Même Jamie Dwyer, pourtant bien isolé dans le cercle, ne parvenait à inscrire ce premier but. Et les Belges ne se contentaient pas de ce résultat puisqu’ils mettaient également le nez à la fenêtre. Et à cinq minutes de la pause, John John Dohmen était tout près du 0-3 mais son tir en revers passait de peu à côté du but.

Dès la reprise, alors que les joueurs belges réclamaient la vidéo, les Australiens partaient en contre et étaient tout près de réduire la marque. Les Kookaburras héritaient d’un second penalty mais la tentative de Christopher Ciriello ne donnait rien. Les Lions formaient un bloc compact et se montraient incisifs dans les duels malgré la pression de plus en plus insistante de leurs adversaires. Le troisième p.c. n’était pas plus fructueux pour les Australiens qui ne trouvaient pas la solution pour contourner un excellent Vanasch.

A la 53e minute, Manu Stockbroekx était tout près d’inscrire le numéro 3 mais son tir puissant était repoussé par Andrew Charter qui avait pris la place de Tristan Clemons dans la cage à la pause. C’est finalement, à sept minutes du terme que les Australiens parvenaient enfin à trouver l’ouverture via Russel Ford bien placé pour reprendre un centre en revers de Jamie Dwyer. Mais les Red Lions ne comptaient pas laisser passer l’exploit et John John Dohmen inscrivait un troisième but alors qu’il restait cinq minutes à jouer au marquoir suite à un centre millimétré de Tanguy Cosyns. Manu Stockbroek héritait encore d’une carte jaune alors qu’il ne restait que trois minutes à jouer.

Les Belges tenaient enfin leur première victoire face à l’Australie après une rencontre extrêmement complète et solide à tous les niveaux : tactique, physique et technique. Et malgré des statistiques largement à l’avantage de leurs adversaires (possession de balle, pénétrations dans le cercle et tirs aux buts), les Lions repartent avec les trois points. Un début de tournoi idéal pour les protégés de Marc Lammers qui ont tous répétés à leur sortie de terrain qu’il ne fallait surtout pas s’enflammer. C’est bien le quart de finale (à savoir le quatrième match de la semaine) qui sera déterminant pour la Belgique et la qualification pour la prochaine Coupe du Monde.

Laurent Toussaint (à Rotterdam)

Arthur Van Doren, John John Dohmen et Tom Boon

Australie – Belgique : 1-3.
Australie :
Clemons, Orchard, Ciriello, Knowles, Ford, Gohdes, Swann, Simpson, Kavanagh, Govers et Brown; Dwyer, Ockenden, Carroll, Deavin, Mitton, Hammond et Charter.
Belgique : Vanasch, Van Doren, Luypaert, Van Strydonck, Denayer, Dohmen, Gougnard, Stockbroekx, Dekeyser, Dockier et Boon; puis : Briels, Truyens, Cosyns, Charlier, Reckinger et van Aubel.
Arbitres : Taylor et Gomez.
Buts : 1: Dockier (0-1) ; 17: Charlier (0-2) ; 63: Ford (1-2) ; 65: Dohmen (1-3).
Cartes vertes : Swann et Gohdes
Carte jaune : Stockbroekx.

Commentaires

One Comments

  1. Reply Post By Fixdecro

    L’assist de Briels est dingue!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.