PHILIPPE GOLDBERG : « LES ANGLAIS SONT FAVORIS ! »

Après trois matches de poule qui ne comptaient finalement que pour du beurre, si ce n’est pour déterminer le nom de l’adversaire, lors de ces quarts de finale, place aux choses sérieuses pour les Red Lions qui affrontent, ce mercredi, à 8h45, heure belge, une équipe anglaise en pleine euphorie. Dans le clan belge, la sérénité est revenue grâce au partage avec les Pays-Bas, après une prestation plutôt convaincante. De quoi redonner le sourire aux joueurs et au staff dont le premier objectif est de rejoindre le dernier carré du tournoi. Mais, pour Philippe Goldberg, l’assistant de Marc Lammers, hors de question de se projeter déjà vers la suite de la compétition. L’ancien international (plus de 200 sélections) décortique avec nous les clés de ce duel.

1. La mentalité et l’agressivité. Après des rencontres moyennes et peu inspirées face à l’Australie et l’Argentine, et deux défaites, les Lions ont retrouvé le panache et l’état d’esprit de ces derniers mois. « Les joueurs ont bien réagi après le match contre l’Argentine. Ils ont affiché un tout autre visage en proposant, enfin, de l’initiative dans le jeu et une belle agressivité à la balle. Ce qui leur a permis de pousser notre adversaire à l’erreur. L’important, c’était de faire une bonne prestation face aux Néerlandais pour retrouver la confiance et notre jeu. Nous voulons donc revoir la même mentalité et la même agressivité. Nous voulons des joueurs qui osent jouer, des joueurs qui n’ont pas peur de se mettre en évidence. Si l’équipe n’affiche pas la même attitude que face aux Pays-Bas, il n’est même pas nécessaire d’entamer la partie. Il faudra être prêt et gérer cette pression durant les septante minutes. »

2. La structure et la collectivité. Depuis dix ans, c’est en équipe que les joueurs belges ont remporté leur plus beaux succès en s’appuyant sur une structure solide et bien huilée. Il est donc capital d’utiliser cette recette pour éviter une solide désillusion en Inde. « Il faudra proposer une prestation collective. Les 18 joueurs sont importants dans notre dispositif. Les individus se mettent au service du collectif. A côté de cela, nous essayons toujours de nous focaliser sur notre propre jeu sans nous préoccuper trop de l’adversaire. Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et essayer de rester constants. Il faut afficher clairement nos forces et nos qualités sur le terrain. Et si nous faisons cela, ce bloquera automatiquement le jeu de notre opposant. Il faut essayer de bousculer et de surprendre l’Angleterre. Ce sera aux Red Lions de faire le jeu avec, et, sans la balle. Il faudra oser jouer vers l’avant et créer le surnombre. Enfin, défensivement, nous devrons également parvenir à les amener dans les zones que nous souhaitons. Nous devrons également arracher le plus grand nombre de balles, le plus haut possible, pour partir rapidement en contre-attaques. »

3. Une position d’ousider malgré les statistiques. Si on s’en réfère aux chiffres, l’Angleterre a toujours bien réussi à la Belgique, ces deux dernières années. La dernière défaite belge remonte aux demi-finales du Championnat d’Europe de Mönchengladbach, en août 2011. Depuis lors, les deux équipes se sont rencontrées à six reprises avec autant de succès pour les Lions, dont le dernier, en demi-finale de l’Euro, au Braxgata, l’été dernier. « Mais attention, les Anglais évoluent clairement un niveau au-dessus de ce qu’ils ont proposé lors du dernier Championnat d’Europe. Ils sont beaucoup mieux préparés physiquement, l’équipe tourne bien et elle possède un bon p.c. Et, ils sont en pleine confiance. C’est donc eux qui endossent le rôle de favori puisqu’ils viennent d’enchaîner trois victoires lors des rencontres de poule. Mais nous allons essayer de tirer avantage de cette situation. Tactiquement, ils jouent homme sur homme. Cela nous permet de les manipuler à la balle et de créer des espaces. C’est une équipe qui est prenable et dont le style nous convient parfaitement. »

Laurent Toussaint (à New Delhi), In le Soir, mercredi 15 janvier 2014.

Philippe Goldberg © Hockeybelgium
© Hockeybelgium.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.