PHILIPPE GOLDBERG : « IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE C’EST L’AUSTRALIE QUI SE DRESSAIT FACE À NOUS ! »

Phiippe Goldberg, le coach adjoint des Red Lions : « Nous avons connu un début de partie assez difficile en encaissant rapidement. Ils ont imposé un tempo d’enfer et ils nous ont bousculé. Il ne faut tout de même pas oublier que c’est l’Australie qui se dressait face à nous. Après ils ont quelque peu relâché la pression et nous sommes revenus dans le parcours. Nous n’avons jamais été ridicules. Après être revenus au score, nous avons eu les occasions pour recoller à 3-3. Nous pouvons donc être satisfaits avec la manière dont nous avons évolué. C’est très positif pour la suite du tournoi. C’était notre véritable premier match depuis les JO. Maintenant, nous devons nous imposer face au Pakistan. Il y aura pas mal d’espaces pour développer notre jeu. On devra aussi faire la différence sur p.c. Enfin, nous sommes satisfaits de l’entrée en matière des jeunes face à un adversaire redoutable. »

Jérôme Truyens, le capitaine belge : « Les cinq premières minutes des deux mi-temps ont été laborieuses. Ensuite, nous avons plutôt bien géré la partie. Nous nous sommes créés de belles occasions mais nous devons nous montrer plus réalistes. Le sentiment est donc mitigé car nous aurions peut-être pu revendiquer un match nul. Nous allons continuer à aborder les matchs les uns après les autres. Cela ne sert à rien de se mettre une pression inutile sur les épaules. Face au Pakistan, nous ferons tout pour gagner. Ce groupe possède un bon équilibre entre l’expérience de ceux qui ont disputé les Jeux et les plus jeunes qui ont rejoint le groupe. »

Vincent Vanasch, le gardien des Red Lions : « Nous sommes quelque peu déçus car nous avons montré de bonnes choses. Ils ont obtenu dix pénalty, ce qui est énorme. A côté de cela, ils ont bien joué le coup lorsqu’ils se présentaient devant notre but. Ils jouent justes et ils ne commettent pas d’erreurs. Voilà pourquoi ils sont l’une des meilleures nations mondiales. »

John John Dohmen : « Le score est finalement logique sur l’ensemble de la partie. C’est toujours difficile d’affronter l’Australie. Et Vincent Vanasch a une nouvelle fois réalisé une grosse prestation pour nous garder dans la partie. Mais il faut être bien conscient que notre préparation n’a pas été idéale depuis les Jeux de Londres vu le calendrier serré de la division d’honneur et l’EHL. Ce résultat n’est pas si mauvais. Le groupe est conscient qu’il va progresser au fil des rencontres. On veut gagner ce match face au Pakistan mais si la rencontre la plus importante sera la quatrième, lors des demi-finales. Il faudra éviter de terminer à la dernière place de notre poule pour éviter l’Allemagne. Sinon, selon moi, l’Angleterre, la Nouvelle-Zélande et l’Inde se valent à peu près.

Sébastien Dockier, le buteur belge : « Nous avons bien joué en seconde période et nous sommes parvenus à revenir rapidement au score après ce troisième but. On a tenté de revenir avec de belles occasions de but mais voilà nous ne sommes pas parvenus à inscrire ce troisième but. Je suis satisfait de ma prestation. Les attaquants doivent marquer et se créer des occasions de but. C’est pour cela que nous sommes là. »

Adam Commens, ancien coach des Red Lions et consultant pour ABC : « L’équipe belge m’a fait une très bonne impression. Ils ont bien tenu le coup malgré le tempo imposé par les Australiens. Les jeunes ont également réalisé une bonne partie. Arthur Van Doren a réussi une belle entrée en matière et Sébastien Dockier a été très bon. Il avait fait partie de mon groupe à un moment et je trouve qu’il a énormément progressé. »

Laurent Toussaint (à Melbourne).


© Hockeybelgium

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.