BRÈVES DE MELBOURNE – DAY 1

Arthur Van Doren a fêté dignement sa première sélection avec les A face à l’Australie en réalisant une prestation sans faille malgré la défaite. De l’avis unanime des spécialistes présents à Melbourne, le jeune défenseur du Dragons est promis à une magnifique carrière internationale.

L’ancien sélectionneur des Red Lions, Colin Batch, a assisté depuis la tribune (entre les nombreux vidéastes rassemblés derrière la presse) à la première rencontre du tournoi de ses anciens protégés.

Grâce à ses deux buts, Sébastien Dockier est naturellement le meilleur buteur belge du tournoi. Il occupe la tête du classement de la compétition avec le Néerlandais Sander de Wijn (deux buts sur p.c.). Avant cela, il avait déjà marqué à une reprise sous le maillot national. C’était face à l’Argentine durant l’été dernier lors de la préparation pour les Jeux de Londres.

Cédric Charlier a été invité à passer un test anti-dopage à l’issue de la rencontre face à l’Australie. Pendant toute la séance de stretching d’après-match, il était tenu à l’oeil – et à la culotte – par un représentant de l’Agence Anti-Dopage australienne.

C’est finalement Amaury Keusters (Héraklès) qui a été le dernier joueur belge à sauter de la sélection avant le Champions Trophy. Marc Lammers avait, en effet, décidé de rejoindre Melbourne avec un groupe de 19 joueurs.

 ABC TV, la chaîne australienne, qui s’occupe de la captation du Champions Trophy au State Netball Hockey Center de Melbourne, utilise onze caméras pour assurer une qualité optimale de retransmission, avec aux commentaires des matchs, une vielle connaissance du hockey belge. C’est, en effet, Adam Commens, l’ancien coach des Red Lions, actuellement à la tête des Hockeyroses qui officiait en tant que consultant pour les rencontres du jour avec en point d’orgue, le duel entre l’Australie et la Belgique.

A la mi-temps de la rencontre entre les Pays-Bas et le Pakistan, les nombreux spectateurs ont eu droit à une course de mascottes entre un kangourou et le Kookaburras, la mascotte officielle de l’équipe nationale australienne. Pour la petite histoire, c’est le marsupial qui s’est imposé sans aucune difficulté devant son collègue qui a chuté dans la dernière ligne droite…

Laurent Toussaint (à Melbourne).


© Hockeybelgium

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.