MARC LAMMERS SE FOCALISE AVANT TOUT SUR LE DUEL FACE À L’AUSTRALIE

Ce samedi après-midi, entre deux sessions d’entraînements des Red Lions, dans les installations du Braxgata, Marc Lammers a rencontré la presse (extrêmement nombreuse d’ailleurs !) pour présenter sa sélection et ses ambitions pour la finale de la World League qui se déroulera à New Delhi, du 10 au 18 janvier prochain. Pas de réelles surprises ou de scoops dans l’exposé du coach néerlandais qui a d’abord expliqué ses choix pour composer le groupe qui se rendra en Inde, dans quelques jours.

Arthur Van Doren et Manu Stockbroekx sont laissés au repos après une année extrêmement chargée avec les différents tours de la World League, le Championnat d’Europe et la récente Coupe du monde U21 en Inde. En ce qui concerne les absences de Xavier Reckinger (en voyage de noces durant cette période de préparation), Jérôme Truyens et de Tanguy Cosyns, Lammers a confirmé que le capitaine des Lions pouvait souffler et se concentrer sur ses objectifs professionnels tandis que l’attaquant du Daring n’avait pas eu l’occasion de prendre part à l’ensemble de la préparation dans les meilleure condition puisqu’il traîne les séquelles d’une déchirure depuis la mi-novembre. Le Néerlandais a ensuite confirmé que Gauthier Boccard, habituellement utilisé comme attaquant au Waterloo Ducks, évoluerait comme défenseur durant le tournoi. « Je veux utiliser cette opportunité durant la compétition afin de voir ce que Gauthier peut offrir à cette position. » Enfin, il a également évoqué le cas de Dorian Thiéry. « Il a été l’un des meilleurs joueurs de la Coupe du monde U21. Et malgré sa présence dans le groupe depuis plusieurs mois, il n’a disputé aucun gros tournoi avec les A au cours de cette année. Il est donc encore relativement frais. Il a énormément de talent et il peut nous apporter beaucoup de choses en milieu de terrain. Je suis curieux de le voir évoluer avec les Lions. »

Marc Lammers a ensuite expliqué les ambitions de la Belgique pour ce rendez-vous qu’il considère comme une « Mini Coupe du monde ». Comme à son habitude, le groupe se focalisera tout d’abord sur la première rencontre… face à l’Australie avant de penser à la suite (Argentine et Pays-Bas). Même s’il a reconnu que naturellement les Lions tenteront d’aller le plus loin possible avec un premier objectif de terminer au minimum dans le Top 4. Mais ce tournoi sera également une magnifique préparation de la Coupe du monde qui se déroulera à La Haye, dès le 31 mai 2014. « Toutes les équipes seront au complet à New Delhi puisque personne n’alignera d’équipe B. Cela promet donc un tournoi d’une très grande qualité avec les meilleures nations mondiales. L’autre groupe était certes un peu plus accessible mais cela n’a pas d’importance. Nous avons contrôlé la plupart des facteurs liés à la préparation et à la sélection. Nous allons donc faire de notre mieux pour réussir un bon tournoi. »

Le groupe et le staff s’envoleront le jeudi 2 janvier à destination de New Delhi. Ils disputeront sur place deux rencontres amicales face à la Nouvelle-Zélande (6/01 en 2×25 minutes) puis à l’Argentine (7/01 en 2×20 minutes). Ensuite, ce sera déjà rapidement le début des choses sérieuses avec le premier match de poule programmé, face à l’Australie, le vendredi 10 janvier (5h du matin, heure belge). Un premier défi de taille mais un bon baromètre pour juger de l’état de forme des Red Lions au moment d’entamer la dernière ligne droite de cette première édition de la World League.

Marc Lammers
© Hockeybelgium.be


En hockey, les Red Lions s’apprêtent à disputer la World League à New Delhi en Inde

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.