LE CHAMPIONS TROPHY VIT SES DERNIÈRES HEURES

Depuis l’entame du tournoi, samedi dernier, à Melbourne, de nombreuses voix s’élèvent pour critiquer la formule de cette édition 2012 du Champions Trophy. En effet, la possibilité pour toutes les équipes de disputer les quarts de finale malgré les résultats engrangés lors des trois premières rencontres de poule ne plait pas réellement à tout le monde. Pourtant, du côté belge, on ne va pas se plaindre de cette situation qui permet aux Red Lions de toujours posséder leur chance de disputer les demi-finales. Leandro Negre, le président de la FIH, présent en Australie a tenu à réagir à ses attaques. « Notre volonté était que, de cette manière, chacune des équipes présentes au tournoi, pouvait participer plus longtemps au tournoi et conserver toutes ses chances de qualification. C’est un élément appréciable pour une plus large publicité dans les différents pays. Ce système est nouveau. Laissons nous le temps d’évaluer à notre aise ses avantages et ses désavantages.  »

L’homme fort de la Fédération mondiale de hockey en a également profité pour confirmer les rumeurs selon lesquelles le tournoi vivait ses derniers instants : «La compétition est actuellement en train de connaître une mort tranquille depuis la mise sur pied de la World League. mais peut-être que nous devrions conserver le nom Champions Trophy pour la finale de la World League par exemple. Nous allons y penser tranquillement. »

Laurent Toussaint ( à Melbourne)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.