LE STICK MAGIQUE DE JEREMY GUCASSOFF

Le gardien remplaçant de l’équipe nationale a fait sensation lors de la séance de Shoot-Outs, face à l’Argentine, en se présentant dans sa cage avec un stick allongé. Une trouvaille du staff et du dernier rempart du Racing qui lui a permis de stopper trois tentatives argentines. Et si Jeremy Gucassoff s’entraîne déjà avec celui-ci depuis la préparation pour le tournoi à Rotterdam, en juin dernier, Marc Lammers a décidé de sortir sa botte secrète, ici, à New Delhi.

Jeremy, tu es le héros de cette fin de match comme à Rotterdam, lors de la demi-finale de la World League, face à l’Australie ?
« Nous nous étions vraiment bien préparés pour ces Shoot-Outs durant les journées de repos. Nous partions donc avec beaucoup de confiance au début de séance. Le plus important, c’est que nous nous en sortons bien et que nous disputerons ce match pour la cinquième place face à l’Inde. Sinon, je trouve que nous avons livré un bon match. Ils ont obtenu deux occasions et il marque un but. De notre côté, nous avons de nouveau éprouvé des difficultés à concrétiser nos opportunités mais c’est ce succès est largement mérité. »

Les joueurs ont dit qu’ils étaient en confiance avec toi dans les buts pour les Shoot-Outs ?
« C’est très chouette évidemment mais je suis aussi en rassuré parce que je sais qu’ils vont les marquer. Les joueurs travaillent également beaucoup à l’entraînement pour être prêts pour ce rendez-vous. Nous sommes très solides à cet instant précis du match. »

Qu’est-ce que l’on peut attendre de ce match pour la cinquième place ?
« Tout simplement la cinquième places. (Rires) Plus sérieusement, une nouvelle victoire. Je trouve cela dommage que nous ayons dû attendre le cinquième match pour enfin nous imposer. A présent, nous pouvons conclure ce tournoi avec un deuxième succès.  »

Tu disposais d’un stick très particulier pour cette séance de Shoot-Outs ?
« C’est une petite innovation dont on avait discuté avec le staff. C’est un outil qui permet au gardien d’avoir un avantage sur les joueurs. »

Ce stick est beaucoup plus long qu’un stick classique ?
« Il est clairement un peu plus long. »

De combien ?
« Il est simplement plus long ! (Rires) »

Tu as mis du temps à t’adapter à ce stick ?
« Celui-ci change complètement les repères pour un gardien. Il est conçu pour intercepter mais pas pour faire des arrêts. Il est plus lourd et plus difficile à manier. Il a donc fallu beaucoup travailler pour s’adapter à ces contraintes. Ce n’était pas facile. Mais cela fait déjà un petit temps que je l’utilise lors des entraînements. Nous avons fait le pari de l’utiliser et cela a payé aujourd’hui. »

Entretien : Laurent Toussaint (à New Delhi)

Jeremy Gucassoff - stick

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.