LE RETOUR DE MANU LEROY CHEZ LES RED LIONS !

C’est incontestablement la grosse surprise de ce mois d’avril. Colin Batch a demandé à Manu Leroy, à nouveau déterminant avec le Dragons lors du week-end en EHL, d’effectuer son grand retour en équipe nationale après avoir quitté le groupe, quelques mois, après le Championnat d’Europe de Leipzig en 2005. « C’est officiel depuis ce mercredi soir quand Colin a annoncé la nouvelle à l’ensemble du groupe. Nous avions déjà parlé tous les deux,  il y a quelques mois, mais nous en étions restés là. Mais aujourd’hui, toutes les pièces du puzzle se sont bien mises et je vais donc reprendre les entraînements avec le groupe dès la semaine prochaine. C’est faisable pour moi, pour ma famille et pour mon employeur, Telenet. Je vais donc travailler à mi-temps en avril et en mai avant de me consacrer full-time aux Red Lions à partir du mois de juin. Quand j’avais dû arrêter ma carrière en équipe nationale, c’était avec beaucoup de regrets. Je suis donc très heureux de pouvoir rejoindre ce groupe. »

Adam Commens avait déjà essayé de le faire revenir peu avant Manchester en 2007 mais sans succès. Aujourd’hui, aux côtés de Felix Denayer, Loïck Luypaert, Florent Van Aubel, Renaud Pangrazio et Jeffrey Thys, il sera donc le sixième joueur des champions de Belgique a porté le maillot des Red Lions durant la préparation pour les Jeux de Londres. « Je vais entamer cette préparation avec beaucoup d’ambition mais sans trop avoir d’attentes non plus. Je dois simplement essayer de gagner ma place en enchaînant les bonnes performances en championnat, en EHL et durant les matchs amicaux. Ensuite, nous verrons bien ce qu’il arrivera… »

Ce sont donc cinq gardiens qui entrent, à présent, en ligne pour la sélection finale du sélectionneur australien puisque David Van Rysselberghe, Julien Schoo Ians, Jeremy Gucassoff et Vincent Vanasch étaient jusqu’ici en concurrence pour les deux places disponibles pour les JO (un titulaire et un remplaçant, basé en dehors du village olympique en cas de blessure). « Je n’ai pas encore eu de contacts avec les autres gardiens même si Vincent Vanasch m’a envoyé un tweet, ce matin, en me souhaitant bonne chance. Mais je ne me préoccupe pas vraiment de tout cela pour le moment. »

Il reste donc environ trois mois à Manu pour faire ses preuves et convaincre Colin Batch et Frank Leistra qu’il est le plus apte à défendre la cage belge lors du prochain rendez-vous olympique.

Entretien : Laurent Toussaint


© Nicolas Leroy

Commentaires

7 Comments

  1. Reply Post By gonzague klein

    Avec cette décision,il est clair que Colin Batch ne partira pas à Londres pour faire de la figuration,il veut partir avec l’équipe la plus forte.

  2. Reply Post By Julien B.

    Bonne chance Manu… Très content pour toi !

  3. Si cela est exact, c’est scandaleux. C’est faire preuve d’un opportunisme navrant, infiniment trop facile d’arriver quand tout est fait et d’oser imaginer prendre la place de ceux qui se sont pliés à une discipline de fer ces dernières années.

  4. Reply Post By Vassart Philippe

    Super pour toi Manu. Après ton EHL avec ton club ce n’est que normal.
    Bon courage et bon entraînement. Vive Londres

  5. Assurément si il est sélectionné c’est un plus pour les Lions, je pense que Leroy est le plus complet de nos gardiens, les autres ont qq points forts et manquent aussi de constance.

    Avoir un gardien qui profitera encore du haut niveau de l’ EHL juste avant les jeux, ce ne peut être que profitable…
    Et pour citer Cédric De Greve dans une des Libre 2011, « Manu Leroy est le plus fort »

  6. @ Feron :

    C’est le sport de haut niveau, on prend la meilleure équipe possible !
    En plus de son expérience, Manu apportera son charisme et un leadership incontournable pour le chef de la défense…

  7. Reply Post By gonzague klein

    @ Feron

    le hockey est devenu un sport de haut niveau. Ce seront les meilleurs qui partiront à Londres comme dans les autres sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.