L’AUSTRALIE DOMINE UNE NOUVELLE FOIS LA BELGIQUE

Après le solide revers de mercredi soir (2-8) face à la meilleure équipe du monde, les Red Lions affrontaient une nouvelle fois l’Australie ce vendredi soir sur le terrain de l’Héraklès. Toujours privés de nombreux joueurs absents en raison des finales de Playoffs, les Belges ont aligné une nouvelle fois de nombreux jeunes comme Gaëtan Perez, Olivier Kleynjans, Tanguy Zimmer, Dimitri Cuvelier ou Dorian Thiery.

Et dès l’entame de la partie, les Australiens emballaient la rencontre et se portaient à l’assaut de la cage de Jeremy Gucassoff. A la dixième minute, Mark Knowles, complètement oublié dans le cercle, fusillait le gardien belge. Les hommes de Colin Batch ripostaient immédiatement et se créaient eux aussi leurs premières occasions de but dont un tir sur le poteau de Tom Boon. L’Australie dominait certes le jeu mais les Lions résistaient bien et se créaient encore de nouvelles opportunités via Simon Gougnard, qui se présentait seul devant Nathan Burgers, et via Thomas Briels dont le shot en revers passait au-dessus de la cage adverse. La rencontre était très plaisante à suivre pour les spectateurs, nettement moins nombreux que mercredi.

Après la pause, il ne fallait que deux minutes aux protégés de Ric Charlesworth pour doubler la marque par Robert Forbes sur le quatrième p.c. australien. Une minute plus tard, Tom Boon pouvait réduire l’écart suite à un long slalom depuis le milieu de terrain mais il loupait son dernier geste. Kieran Govers inscrivait alors le numéro 3 sur un sleep à plat. Et à la 45e, Des Abbott alourdissait encore le score. Sur la remise en jeu, Tom Boon sauvait tout de même l’honneur sur un rebond de p.c. (1-4). Et les Belges ne baissaient pas les bras puisqu’ils obtenaient encore deux belles occasions via Jérôme Dekeyser et Thomas Briels. Mais sur l’avant-dernier penalty australien, Kieran Govers donnait au score ses allures définitives.

Les joueurs de l’équipe nationale vont à présent profiter d’un repos bien mérité afin de recharger les batteries avant d’entamer, dès le début du mois de juin, la véritable préparation pour les Jeux de Londres. « C’est capital de disputer des rencontres face à des équipes aussi impressionnantes, expliquait Colin Batch au coup de sifflet final. Nous apprenons énormément de choses et d’ailleurs nous avons déjà pu observer de nombreux progrès depuis notre affrontement de mercredi. Je suis également assez satisfait de l’apport des jeunes qui sont bien rentrés dans la partie. »

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.