FELIX DENAYER : « NOUS AVONS TOUTES NOS CHANCES FACE À L’ALLEMAGNE »

Jérôme Truyens : « Nous sommes très satisfaits de la manière avec laquelle nous avons géré cette rencontre. Nous avons extrêmement bien combiné et nous avons mis une pression constante sur notre adversaire. Il y a avait également beaucoup d’envie. Nous avons eu de bonnes discussions en équipe pour remettre les choses à plat après la mise au point de Marc Lammers. Il y avait des choses latentes depuis plusieurs mois que nous avons enfin mis à plat. Dimanche, nous allons tout faire pour arracher cette cinquième place. C’est un bel objectif. Mais pour cela, il faudra à nouveau prester à un très haut niveau. Je suis naturellement ravi de mes deux buts. Cela ne m’arrive pas si souvent de marquer mais j’ai eu la chance de joueur plus offensivement face à l’Angleterre. »

Alex de Paeuw : « Nous nous sommes faits remonter les bretelles et cela a porté ses fruits. Il fallait se remettre en question. Aujourd’hui, je me suis véritablement amusé sur le terrain. La mentalité affichée par le groupe était parfaite. Et nous aurions même pu encore alourdir le score vu nos très nombreuses occasions franches. Mais cela nous donne également quelques regrets pour notre match face à l’Inde même si cela a finalement été positif et bénéfique pour le groupe. C’était peut-être la claque dont nous avions tant besoin. Nous allons à présent nous concentrer à nouveau sur cette dernière rencontre face à l’Allemagne. Si nous terminons à cette cinquième place, ce sera extrêmement positif après notre cinquième place aux Jeux, cet été. A un niveau plus personnel, je suis satisfait de la manière dont je progresse dans le tournoi. J’ai faim de hockey. Je reviens de loin après ma non-sélection pour les JO. La cicatrice est toujours bien présente. »

Xavier Reckinger : « Cette victoire est historique. Il est donc important de pouvoir se réjouir de ce succès et d’en profiter un minimum. Nous avons vu un changement de mentalité sur le terrain après cette défaite face à l’Inde. Cette équipe est en train de grandir après le savon que nous avons reçu de la part de notre coach. Mais face à l’Angleterre, nous avons proposé une prestation complète et nous avons obtenu de très nombreuses occasions de but. C’était la réaction attendue… »

Elliot Van Strydonck : « C’est enfin la victoire que nous attendions tous. Nous avons été les plus forts d’un bout à l’autre de la partie. La balle a bien circulé et tout le monde a travaillé très dur pour obtenir ce résultat. Marc Lammers voulait que nos attaquants bougent plus et demandent plus souvent la balle. C’est ce qu’ils ont très bien fait durant les septante minutes. Maintenant, nous voulons un deuxième succès et nous allons tout mettre en œuvre pour y parvenir. »

Felix Denayer : « Aujourd’hui, on a vu la différence au niveau du rythme. Nous avons enfin trouvé la bonne carburation. Actuellement, j’ai encore besoin de plusieurs matchs pour parvenir à trouver le bon tempo. Mais c’est quelque chose qui doit changer. On doit travailler cet aspect-là et être plus exigeants avec nous-mêmes tout au long de la saison. En championnat de Belgique, la plupart des internationaux font souvent la différence sans réellement forcer leur talent. Mais il est capital de se fixer des objectifs personnels importants lors de chaque match. Ce n’est que de cette manière que nous allons encore augmenter notre niveau. Mais pour en revenir au Champions Trophy, nous avons énormément appris lors de cette semaine vu les circonstances difficiles auxquelles nous avons dû faire face. Mais de manière générale, nous devons être plus convaincus de nos qualités. Nous avons notre place ici. Il n’y a aucun doute là-dessus. Nous devons donc avoir peur de personne. L’Allemagne est aussi venue en Australie avec une équipe en reconstruction. Voilà pourquoi nous avons toutes nos chances face aux champions olympiques. »

Laurent Toussaint (à Melbourne)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.