LES LIONS N’ÉTAIENT PAS À LA HAUTEUR FACE AU PAKISTAN

Les Belges attendaient beaucoup de cette deuxième rencontre de poule face au Pakistan. Car après la bonne prestation de samedi devant l’Australie (en tous les cas la seconde période), ils souhaitaient gagner en confiance mais aussi, et surtout, empocher leurs premiers points face à un adversaire largement à leur portée. Pourtant le début de partie n’était pas simple pour les Lions qui ne s’attendaient certainement pas à une telle entrée en matière de leurs adversaires du jour. Après seulement cinq minutes de jeu, Vincent Vanasch s’interposait déjà avec classe devant Abdul Khan.

Cinq minutes plus tard, la Belgique héritait enfin d’un premier p.c. mais le sleep d’Alexander Hendrickx était bien stoppé par le gardien adverse. Ensuite, Tom Boon était tout près de placer son équipe au commandement mais son tip-in était dévié du casque par Imran Butt.

Les hommes de Marc Lammers étaient peu à leur affaire. Beaucoup de déchets, manque de tempo et de fraîcheur, les Lions ne parvenaient pas à porter le danger devant le but adverse. Et ce sont les Pakistanais qui se montraient les plus dangereux en contre-attaques comme avait prévenu Philippe Goldberg, la veille, en évoquant ce deuxième rendez-vous du tournoi.

Après la pause, suite à une nouvelle tentative pakistanaise, les Lions mettaient enfin le nez à la fenêtre et se créaient une nouvelle occasion franche. Sur une récupération de balle de Tom Boon, et après un relais avec Cédric Charlier, l’attaquant du Racing se retrouvait en position idéale devant Imran Butt mais sa tentative de lobe était bien stoppée par le gardien. Le second p.c. belge tiré par Tom Boon ne donnait rien non plus.

Et ce qui devait arriver, arriva quand à la 56e minute, Abdul Khan se présentait tout seul devant Vincent Vanasch et plaçait la balle hors de portée du dernier rempart belge, pourtant impérial jusque là. Ce but coupait les jambes des Lions qui se montraient incapables de réagir. Marc Lammers tentait alors le tout pour le tout en retirant son gardien mais le coup de poker ne fonctionnait pas. Et après une ultime tentative de Cédric Charlier, Shafqat Rassol n’éprouvait aucune peine à inscrire un dernier but alors qu’il restait moins d’une minute à jouer dans la partie.

Même si ce résultat ne change pas réellement la donne pour la suite du tournoi vu le système mis en place dans le tournoi (vu que toutes les équipes prennent part aux quarts de finale), la prestation de ce dimanche est assez décevante. La Belgique devait et pouvait faire mieux face à la neuvième nation mondiale. Les joueurs vont, à présent, profiter d’une journée de repos pour préparer au mieux le dernier match de poule face aux Pays-Bas (mardi, à 5h30, heure belge).

Laurent Toussaint (à Melbourne)

Belgique – Pakistan : 0-2
Belgique :
Vanasch, Reckinger, Van Doren, De Saedeleer, Denayer, Truyens, Dohmen, Gougnard, Dockier, Charlier, Boon ; puis : Hendrickx, Luypaert, de Paeuw, Boccard et Briels.
Pakistan : Butt, Imran, W. Ahmed, J. Rizwan, F. Ahmed, Mehmood, Waqas, Rasool, Khan, S. Riswan, Abbasi ; puis : Shan, Bhutta, Ali, Tousiq, Shah et Ateeq.
Arbitres : Kennedy et Attipoe.
Buts : 56e : Khan (0-1) ; 69e : Rasool (0-2).
Cartes vertes : Bhutta, Dockier et Reckinger.
Cartes jaunes : Ateeq et Charlier.


© Hockeybelgium

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.