BRÈVES DE MELBOURNE – DAY 2

Très calme, samedi midi, face aux Kookaburras, Marc Lammers s’est montré bien plus agité et tendu lors de l’affrontement face au Pakistan. On l’a vu s’approcher du terrain à plusieurs reprises pour crier ses consignes aux joueurs.

Elliot Van Strydonck n’était pas sur le banc au coup d’envoi de la rencontre face au Pakistan. Le Bruxellois se plaignait depuis hier d’une douleur violente sur le pied gauche. Il s’est donc rendu à l’hôpital, en fin de matinée, afin de passer une résonance magnétique. Selon Nicolas Vandenbalck, le médecin de l’équipe, il pourrait s’agir d’une fracture de fatigue ou d’un simple œdème. A l’heure actuelle, on ne sait pas encore si le défenseur du Léopold, qui se déplace avec des béquilles pourra ou non terminer le tournoi.


© Hockeybelgium

Le staff des Red Lions est à présent au grand complet. En effet, Jef Brouwers, le préparateur mental, a rejoint Melbourne et le reste de l’équipe ce samedi soir.

La Belgique arborait un équipement Adidas entièrement noir pour disputer cette deuxième rencontre du tournoi. C’était une première puisque, d’habitude, les joueurs portaient toujours des chaussettes jaunes avec cette tenue.

Alors qu’ils n’avaient pas reçu le moindre carton face à l’Australie, les joueurs belges se sont rattrapés, ce dimanche, en recevant deux cartes vertes (Sébastien Dockier et Xavier Reckinger) et une carte jaune (Cédric Charlier).

Malgré une température de plus de 20°c en Australie, John Bessel, le cameraman australien de l’équipe nationale, portait un bonnet en laine pendant la rencontre face au Pakistan. « Tu ne peux même pas imaginer le vent froid qui souffle tout en haut de cette tribune. Il fait très froid lorsque tu restes là pendant des heures », nous soufflait-il à l’issue du match.


© Hockeybelgium

Ce lundi, c’est journée de repos pour toutes les équipes. Les Red Lions viendront toutefois s’entraîner au State Netball Hockey Center à 17h00. La matinée sera principalement consacrée à la récupération et aux soins.

Le capitaine allemand, Moritz Fuerste, a fête sa 200e sélection lors du match face à l’Angleterre. Malheureusement pour lui, la fête a tourné au cauchemar puisque les champions olympiques se sont inclinés 1-4.

Laurent Toussaint (à Melbourne).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.