CÉDRIC CHARLIER REVIENT PLUS AMBITIEUX QUE JAMAIS

L’attaquant du Racing a donc reçu une nouvelle chance de faire ses preuves avec l’équipe nationale. Après son éviction du noyau, en janvier dernier, le Bruxellois a décidé de ne pas s’apitoyer sur son sort. Il a travaillé sans relâche pour convaincre le staff de l’équipe nationale qu’il avait bel et bien sa place dans ce groupe.

Cédric, ce retour dans le noyau, c’est une surprise ?
« Une surprise ? Pas réellement pour moi. Je connaissais les points sur lesquels je devais travailler pour espérer revenir en équipe nationale. Depuis la discussion, au moment où je me suis fait évincé du groupe, j’ai travaillé dur à la fois sur les aspects physiques et techniques, mais aussi, et surtout sur mon mental. J’ai mis en place une véritable structure autour de moi afin de me remettre rapidement sur les rails. Aujourd’hui le staff me redonne une chance, c’est une véritable opportunité. A moi de la saisir ! »

Comment avais-tu digérer la décision de Marc Lammers, en janvier dernier ?
« Cela a été clairement un moment pénible à passer. J’ai bien écouté les reproches et j’ai immédiatement commencé à travailler sur ceux-ci. J’ai également profité de cette mise à l’écart momentanée pour trouver un boulot et découvrir de nouveaux challenges. A présent, il va falloir que je mène les deux carrières de front. »

Tu as travaillé donc travaillé sans relâche pour prouver à Marc et su staff que tu avais parfaitement ta place dans ce groupe ?
« Comme je te l’ai dit, j’ai beaucoup insisté sur l’aspect mental. Je me suis fixé différents objectifs à court, moyen et long terme. J’ai structuré ma vie de manière à optimiser mon temps à la fois sur mon lieu de travail, aux entraînements club et lors des séances de fitness. Je me suis astreint à un programme musculaire et diététique pour me remettre en selle le plus rapidement possible. Je suis heureux que ces efforts aient été remarqués et récompensés. Cependant, il ne s’agit que d’un début et tour reste à prouver pour faire partie de l’équipe qui sera alignée lors de la World League. »

Tu es donc plus motivé que jamais pour gagner ta sélection pour les prochaines échéances ?
« Plus que jamais! Je suis extrêmement motivé. Et je compte bien le démontrer sur le terrain dès le premier entrainement avec les Red Lions. »

Entretien : Laurent Toussaint

Montag, Charlier et Vanasch

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.