LA GANTOISE NE LAISSE PAS LA MOINDRE CHANCE A UCCLE SPORT

Après leur belle victoire la semaine dernière (4-2), les Gantoises abordaient cette seconde manche avec un moral d’acier. Et c’est pourtant les Uccloises qui se montraient les premières dans le cercle adverse. Ensuite, les Flandriennes prenaient le contrôle de la partie avec Valérie Vermeersch à la manœuvre. Les occasions de buts se multipliaient mais Nadine Khouzam sauvait Uccle à plusieurs reprises.

En seconde période, la rencontra basculait finalement en moins de trois minutes lorsque Sophie Voet (Rebond de p.c.) puis Barbara Nelen permettaient à La Gantoise de mener 0-2. Des buts qui libéraient définitivement l’équipe qui poursuivait ses nombreux assauts de la cage adverse. Uccle Sport tentait bien de réagir via Emilie Sinia puis sur p.c. mais la rencontre était pliée.

Pascal Kina, l’entraîneur gantois, jubilait tout naturellement à l’issue de la rencontre. « Si on regarde le match, nous avons été largement supérieur dans les différents secteurs du jeu. Nous avons géré la  partie très intelligemment et à la mi-temps, cela pouvait déjà être 2 ou 3-0 à la pause. Je pense honnêtement que La Gantoise a dominé Uccle au point de vue tactique, technique et mentale. »

Du côté des perdantes, Robin Geens, le coach bruxellois, relativisait l’échec de cette seconde manche. « Il n’y a rien à redire au succès de notre adversaire. Elles nous ont été supérieures à tous les niveaux. Je peux toutefois féliciter mon groupe qui s’est bien battu mais qui a eu plus de difficultés à gérer le stress. Toutefois, il y a eu bien trop de déchet technique de notre côté. »

Et cette seconde victoire signifie même le carton plein pour les Gantoise qui ont finalement tout gagné cette saison : playoffs, championnat régulier et salle. « C’est clair que ce ne sera pas évident de faire aussi bien la saison prochaine, annonçait fièrement le mentor des nouvelles championnes de Belgique. Mais on va normalement garder notre groupe et nous allons tout faire pour confirmer cette fabuleuse année. »

Laurent Toussaint, in Le Soir, lundi 11 mai 2009.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *