L’ANNEE HOCKEY – EPISODE 8 – AOÛT 2008

La grosse actualité de ce mois d’août, c’est naturellement la participation de nos Red Lions aux Jeux olympiques. Arrivés en Chine le 30 juillet, le groupe peaufine sa préparation en s’imposant face au Canada (3-0) et à l’Afrique du Sud (1-0), deux adversaires qui ne figurent pas dans le groupe de la Belgique.

Et pour sa première rencontre olympique, la Belgique se frotte à l’Espagne et s’incline 4-2 devant une équipe bien organisée et très au point tactiquement. Les joueurs d’Adam Commens ont peut-être manqué de panache pour venir à bout de leurs adversaire du jour. A la pause, les deux équipes retournaient au vestiaire sur le score de 2-1 (but de Jérôme Truyens). Dès l’entame de la seconde période, ce sont les Belges qui se jetaient même à l’assaut du but adverse. Mais, à la 41e minute, sur le second p.c. espagnol, Xavier Ribas envoyait un sleep puissant dans le plafond. Et huit minutes plus tard, les Espagnols inscrivaient le quatrième but de la partie par Victor Sojo. Cela devenait alors très compliqué pour les Belges qui parvenaient tout de même à marquer un dernier but sur p.c. via Jérôme Dekeyser.

Deux jours plus tard, face aux Champions du monde allemands, le résultat obtenu laisse un goût amer dans la bouche de nos Internationaux. En effet, nos hockeyeurs ont offert aux 150 supporters belges présents dans le stade olympique une prestation remarquable face à l’un des ténors de la discipline en arrachant un match nul (1-1). Pour leur deuxième rencontre dans cette Poule A, les joueurs d’Adam Commens jouent sans complexe mais surtout avec panache et agressivité. Pourtant, c’est l’Allemagne qui avait ouvert le score par Matthias Witthaus. Mais les Belges ne se décourageaient pas et, à peine quatre minutes plus tard, suite à un excellent travail de John John Dohmen sur le flanc gauche, Cédric Charlier reprenait la balle suite à une mauvaise relance du gardien. Les Belges étaient logiquement récompensés pour leur travail ! En seconde période, les Red Lions prenaient même l’ascendant physique sur les Allemands, asphyxiés à certains moments dans le milieu de terrain. Cédric De Greve sauvait encore les meubles à trois reprises durant les 35 dernières minutes. La Belgique arrachait donc son premier point face à l’une des meilleures nations mondiales.

Et alors que l’on pense la Belgique lancée, elle a subi une défaite logique (2-4) lors de la troisième rencontre du tournoi. Opposés à la Nouvelle-Zélande, les Red Lions sont incapables d’élever leur niveau de jeu pour rivaliser avec une équipe parfaitement organisée et redoutable offensivement. Les Kiwis menaient rapidement 0-2 suite à deux erreurs défensives inexcusables. A la 43e minute, Jérôme Dekeyser redonnait un peu d’espoir à ses coéquipiers. Mais la Belgique prenait un dernier coup sur la tête 18 minutes plus tard sur le quatrième but néo-zélandais. La messe était dite. Et le dernier but inscrit par Greg Gucassoff à deux minutes du terme sur p.c. ne changeait plus rien au match. Ce score marque la fin des derniers espoirs de demi-finales pour l’équipe même si l’objectif final reste toujours de se classer dans le Top 8. Mais pour ce faire il faudra s’imposer lors des deux dernières rencontres de poule face à la Corée du Sud et à la Chine.

Mais la Belgique trébuche une nouvelle fois face à la Corée du Sud (1-3 avec le troisième but de Jérôme Dekeyser). Et pourtant, les Red Lions étaient au-dessus de leurs adversaires et la motivation étaient dans le clan belge. Alors que s’est-il passé ? Habituellement, il n’est pas bon de « taper » sur l’arbitre et de mettre en avant les erreurs de ceux-ci en avant pour expliquer une défaite. Mais dans ce cas-ci pourtant, l’arbitre indien Satinder Kumar, a provoqué la chute de nos hockeyeurs, en prenant deux décisions très contestables malgré l’utilisation de la vidéo. C’en était fini des espoirs belges… Les joueurs d’Adam Commens pourront au mieux terminer à la neuvième place du tournoi alors que l’objectif du groupe était de terminer dans le Top 8.

Thomas Van den Balck & Philippe Goldberg

Face à la Chine pour le dernier match de poule, la Belgique s’impose 1-3 avec des buts de Xavier Reckinger, Jérôme Truyens & John John Dohmen. Les Red Lions disputeront donc la rencontre pour la neuvième place face au Canada.

Le 21 août, les hommes d’Adam Commens clôturent leur parcours olympique en s’imposant 3-0 face au Canada lors du match de classement pour la neuvième place. Sous une « belle drache » (pluie de Mousson), les Belges ont livré une partie pleine et appliquée face à un adversaire, il faut bien l’admettre, un cran au-dessous (techniquement et physiquement). Il ne fallait d’ailleurs même pas attendre deux minutes de jeu pour que Jérôme Dekeyser, le meilleur buteur belge de la compétition, ne trouve déjà l’ouverture. A la 23e minute, John John Dohmen était logiquement récompensé de son début de partie puisqu’il inscrivait le second but sur une très belle passe de Felix Denayer. Et comme pour ponctuer de la plus belle des manières ces Jeux, Jérôme Dekeyser inscrivait un tout dernier but pour la Belgique – son cinquième du tournoi – d’un très beau shoot en revers. Les Red Lions décrochaient ainsi leur seconde victoire du tournoi et ponctuaient leur séjour olympique sur une note positive. Vivement les Jeux de Londres en 2012.

Et alors qu’on ne les attendait pas ou plus, ce sont finalement les Allemands qui sont parvenus à émerger lors de la Finale du tournoi olympique face à l’Espagne (1-0). Un peu plus tôt dans l’après-midi, sur le même terrain, l’Australie, championne olympique en titre, avait dominé les Pays-Bas, s’accaparant le bronze (6-2). Leur dernier titre olympique remontait aux Jeux de Barcelone. Le match nul réussi par nos Red Lions lors des matchs de poule prend donc encore un peu plus de faveur.

En terminant les J.O. à cette neuvième place, la Belgique accède à la dixième place du classement mondial établi par la FIH. Ceci constitue le meilleur niveau jamais obtenu par le hockey belge et constitue certainement le meilleur classement actuel d’une équipe de sport collectif belge.

A Pékin, Cédric De Greve dispute donc son dernier grand tournoi international. Le gardien des Red Lions avait confirmé, avant les Jeux, qu’il mettrait un terme à sa carrière dès la fin de ceux-ci. Son compteur restera donc bloqué à 127 sélections. D’autres « retraites » suivront les jours suivants…

L.T.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *