NOUVEAU TEST GRANDEUR NATURE POUR LES RED LIONS EN AUSTRALIE

C’est une première pour les Red Lions qui débutent, aujourd’hui, le Champions Trophy en Australie. La Belgique disputent, en effet, pour la première fois de son histoire le tournoi qui regroupe toutes les meilleures nations mondiales. Quelques semaines après la prise de pouvoir de Marc Lammers à la tête de l’équipe nationale, suite au départ de Colin Batch parti dirigé la Nouvelle-Zélande, les Lions vont tenter de confirmer leur magnifique cinquième place acquise aux Jeux de Londres, durant l’été dernier.

Mais la tâche s’annonce plutôt ardue pour les joueurs belges qui, outre le fait de se frotter aux ténors mondiaux, doivent reconstruire, en partie, une équipe suite aux départs des deux « cadres » Maxime Luycx et de Benjamin Van Hove. Le groupe est très jeune (avec une moyenne d’âge de 22,6 ans) et il devra s’habituer aux méthodes de son nouveau coach. « Tous les joueurs ont des qualités, annonce d’emblée Lammers. Il est donc important de les exploiter au maximum. Nous n’avons peut-être pas les meilleurs hockeyeurs de la planète, voilà pourquoi nous devons être les plus malins. C’est de cette manière que nous réussirons à nous débarrasser de la concurrence. »

Les Belges sont arrivés à Melbourne le week-end dernier. Et Xavier Reckinger, le joueur le plus capé de la sélection, est déjà satisfait du travail accompli depuis une semaine. « La préparation se déroule très bien. Nous avons eu l’occasion de nous acclimater et nous mettre dans le rythme. Nous avons, au minimum, un entrainement par jour et nous avons eu l’occasion d’affronter la Nouvelle-Zélande.  Marc travaille de manière un peu différente et il met l’accent sur certains détails. Cependant, ils ont en commun de garder les choses simples et de se concentrer sur quelques points important. Nous évoluons avec la même structure mais nous essayons toutefois d’inclure de nouveau élément. »

Ce samedi, ce sont les redoutables Australiens qui se dresseront sur la route des Belges. La deuxième nation au classement mondial a remporté les quatre dernières éditions du tournoi et entend bien s’imposer dimanche prochain devant son public. « Nous voulons terminer dans le top 4, annonce le capitaine Jérôme Truyens. Et nous voulons gagner au moins deux rencontres. La mécanique du tournoi permet de se qualifier pour les demi-finales même si on ne performe pas bien lors des matchs de poule. Ceux-ci ne déterminent que le nom de notre adversaire pour les quarts de finale. Mais c’est clair que nous ne sommes pas tomber dans la poule la plus facile. »

En effet, car outre l’Australie, la Belgique affrontera également les Pays-Bas et le Pakistan lors des matchs de poule. Mais Marc Lammers tempère tout de même les attentes des supporters belges. « Finir à l’une des cinq premières places de ce tournoi nous permettrait d’être directement qualifiés pour l’édition 2014 mais il ne faut pas en attendre trop dans l’immédiat. Il y a d’autres échéances importantes qui s’annoncent avec les World Series, qualificatives pour la prochaine Coupe du Monde et le Championnat d’Europe au Braxgata durant l’été 2013. Nous sommes ici pour apprendre et construire. »

Laurent Toussaint  (à Melbourne), In Le Soir, 1er décembre 2012.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.