MIKA VAN CUTSEM TIRE SA RÉVÉRENCE CHEZ LES RED LIONS

Le staff de l’équipe nationale va donc devoir trouver un successeur à Mika Van Cutsem, le préparateur physique des Red Lions. En effet, celui-ci a décidé de se consacrer à d’autres projets après huit ans de bons et loyaux services. Tout comme Murray Richards (qui va se consacrer entièrement à l’équipe nationale dames) et à Julien Boucart (qui a donné une nouvelle orientation professionnelle à sa vie), le coach des Messieurs du Léopold quitte donc l’encadrement de l’équipe nationale juste après le Championnat d’Europe d’Amsterdam. Adam Commens pourra encore toutefois compter sur lui jusqu’au départ en Argentine (début novembre) afin de poursuivre le travail et d’assurer la transition avec son successeur que nous ne connaissons toujours pas à l’heure actuelle.

Mika pourquoi cette décision ?
« Je l’avais déjà annoncé à Adam avant le Championnat d’Europe. J’ai débuté l’aventure en 2001 et j’avais envie de nouveaux objectifs pour la suite de ma carrière professionnelle. Cela fait huit ans sans pause. Mais lorsque je regarde le chemin parcouru, je suis satisfait des progrès importants réalisés. Je peux également me réjouir du fait que je n’ai jamais eu de grosses blessures dans le noyau. Mais cela fait huit ans sans pause. C’était fatiguant physiquement. »

Qu’est-ce qui a motivé ton choix ?
« Honnêtement, j’ai envie de consacrer beaucoup plus de temps à ma vie familiale. A côté de cela, il y a le projet mis en place actuellement au Léopold qui va nécessiter pas mal d’investissements. Je suis un perfectionniste et il y a des moments comme cela dans lesquels il n’est plus possible de tout goupiller. De plus, un changement de ce type ne peut être que profitable pour les joueurs qui ont besoin d’autre chose. La base est bonne et la personne qui reprendra ma place va pouvoir booster ce groupe. »

Tu parles du Léopold. Que vas-tu faire concrètement pour le club bruxellois ?
« Je suis déjà en charge de l’équipe première depuis la saison dernière et je vais poursuivre ma tâche cette année. Nous avons de belles ambitions pour le Léo puisque nous viserons une nouvelle participation aux Playoffs en mai prochain. Mais à côté de cela, je vais également gérer la nouvelle salle de fitness du club et je suis devenu directeur technique de l’Ecole des jeunes. Je travaille donc avec Bob Maroye pour former les hockeyeurs de demain dans le club bruxellois. »

Quel est ton meilleur souvenir avec les Red Lions ?
« En fait, il y en a deux. Il y a naturellement l’exploit que nous avons réussi à Manchester en 2007  et cette qualification olympique. Cela restera un grand moment dans ma carrière internationale. Mais il y a aussi un match nul que nous avons réussi face aux Pays-Bas en janvier 2004. C’était lors d’un stage en Afrique du Sud. Nous avions réalisé de très gros progrès durant celui-ci et la Belgique avait franchi un cap important dans sa progression. »

Qu’est-ce qui te manquera le plus dans les prochaines semaines ?
« Très sincèrement, c’est ma relation avec les joueurs et l’ambiance générale du groupe. Je possédais une relation privilégiée avec la plupart d’entre eux. J’ai toujours été un peu leur confident et les joueurs m’appréciaient pour cela. »

Entretien : Laurent Toussaint


© Hockeybelgium.

Commentaires

One Comments

  1. Reply Post By NOEL CHANTAL

    Superbe boulot durant ces 8 années!!

    Et quelle motivation!

    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *