JÉRÔME TRUYENS : « COLIN BATCH ASSURE UNE BELLE CONTINUITÉ »

Alors que l’équipe nationale est en stage en Nouvelle-Zélande depuis une bonne semaine, il est intéressant de s’arrêter un instant aux côtés de Jérôme Truyens pour faire le point sur la préparation des Red Lions à un peu plus de six mois d’une échéance capitale. Le capitaine du Racing est l’un des cadres du groupe. Il est donc bien placé pour faire le point avec Hockeybelgium sur la situation du groupe en ce début d’année.

Jérôme, quel premier bilan tires-tu de ce stage ?
« Tout se passe très bien jusqu’à présent. Je dois avouer que le staff a bien géré les premiers jours du stage. Nous n’avons, par exemple, pas été soumis directement à une charge physique trop importante. Ils ont privilégié la qualité durant les premiers entrainements. Cela nous a permis de nous acclimater facilement, après le voyage, en vue de préparer au mieux les matches qui suivaient deux jours après notre arrivée. »

Que travaillez-vous plus spécifiquement ?
« Nous peaufinons beaucoup les techniques de bases avec Jeroen Delmee qui nous offre toute son expérience. Nous continuons à travailler les différentes tactiques et nous disputons de nombreux petits matches pour améliorer les automatismes avec les nouveaux venus. C’est important puisque nous n’avons pas encore eu beaucoup l’occasion de jouer ensemble. »

Le style « Colin Batch » est-il fort différent de celui imposé par Adam Commens ?
« Le plus important pour nous était de conserver une certaine continuité après la démission d’Adam. Colin poursuit le travail entrepris notre ancien sélectionneur.Celui-ci avait apporté au groupe son expérience  internationale. Aujourd’hui, les briefings sont quelque peu différents mais le message reste le même. Colin est plus pausé, plus calme et met moins de pression sur ses joueurs. Pour le moment, tout se passe bien. Mais il est peut-être encore un peu tôt pour se faire une opinion définitive. »

Tu as été replacé dans l’axe de la défense depuis plusieurs mois. Est-ce que tu es définitivement à l’aise à ton nouveau poste ?
« C’est une position tout à fait différente. Vu que je n’ai jamais joué à cette place, j’ai beaucoup à apprendre. Ma défense en « un contre un » et mon placement sont bon mais il y a des situations de jeux que je ne gère pas encore suffisamment bien. Malgré tout, le jeu offensif me manque pour l’instant et c’est quelque chose que j’envisage d’intégré dans mon manière d’évoluer en tant que back central. Je suis assez mitigé quant à dire si je préfère jouer derrière ou devant, c’est tellement différent. »

Les matchs amicaux ont-ils répondu à l’attente ?
« Durant les deux premiers matchs, nous avons obtenu beaucoup d’occasions devant le but adverse.  Mais nous ne sommes pas parvenus à les convertir. Nous avons tiré trois fois sur la latte lors de nos neuf pc. Nous manquons clairement de réalisme. Mais la balle circule bien et il y a la volonté de travailler et de faire mieux à chaque fois. »

Comment s’intègrent les nouveaux venus ?
« Même si ceux-ci n’ont pas encore joué beaucoup de matchs en A, ils se sont déjà beaucoup entraînés avec le noyau. L’intégration s’est donc déjà faite depuis un bon bout de temps. Ils sont bourrés de talent, et une fois la tactique maîtrisée et l’expérience, ils hausseront vite le niveau de l’équipe. Vu la bonne ambiance ici, je ne me fait aucun souci pour leur intégration en dehors du terrain. »

Le Championnat d’Europe est déjà dans toutes les têtes à six mois de l’échéance ?
« Pour l’instant, nous prenons nos marques après le changement de staff. Mais le Championnat d’Europe reste notre objectif principal et c’est ce pourquoi nous nous entraînons si dur. »

Entretien : Laurent Toussaint


© Ben Campbell

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.