LE LEOPOLD IMPRESSIONNE A LOUVAIN

Alors que tous les spécialistes prévoyaient une défaite du Léopold lors de leur visite chez les champions en titre, les Bruxellois se sont présentés à Kessel-Lo avec une volonté de fer mais également avec une équipe conquérante et appliquée (pourtant privée d’Eliott Van Strydonck et de Julien Meyers). Pour Mika Van Cutsem, le coach du Léo, l’important était de rester à cette quatrième place au classement. « C’est le respect des consignes tactiques en première période et une combativité hors pair, en seconde, qui nous ont permis de nous imposer. L’esprit de groupe a été parfait. Nous avons géré la partie comme il le fallait même si je suis quelque peu étonné par l’opposition proposée par Louvain. »
Les visiteurs prenaient la rencontre en main dès la troisième minute via Martin Vandenborght. Puis, cinq minutes avant la pause, Charles Sadones doublait la marque alors qu’il venait de monter au jeu moins de trente secondes auparavant. Entre les deux buts, peu d’occasions à se mettre sous la dent à l’exception de trois p.c. Dès la reprise, le Léopold espérait se mettre à l’abri avec un but de Jérôme Toussaint mais cinq minutes plus tard, Pau Quemada, prouvait toute son agilité sur sleep et remettait un peu de piment dans la partie (1-3).
Mais les échanges étaient assez stériles et les visiteurs tentaient de contrôler les échanges en milieu de terrain. Dix minutes avant le coup de sifflet final, une récupération de Valentin Pliester dans le cercle adverse permettait à Antoine Denis d’inscrire le quatrième.
Le tir en volée de Renaud Pangrazio ne changeait plus rien à la partie. « Depuis la reprise, cela ne tourne pas rond pour nous, expliquait Manu Leroy, le gardien local complètement dépité. On a certes pris neuf points mais la manière n’y est pas du tout. L’absence d’Audry Renaer n’explique pas tout mais elle a désorganisé notre système de jeu. Nous avons un noyau un peu juste à ce niveau et la mentalité fait parfois défaut sur le terrain. C’est dommage mais le championnat n’est pas terminé et, lors des playoffs, tout sera bien différent. »
Pour le Léopold, rien n’est encore acquis pour une éventuelle participation aux demi-finales. Mais après cette victoire remarquable en terres louvanistes, les Ucclois sont d’ores et déjà prêts à réserver un accueil très chaleureux aux leaders de la compétition, dimanche prochain…

Laurent Toussaint, In le Soir, lundi 16 mars 2009.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *