FLORENT VAN AUBEL : « J’AVAIS RETROUVÉ MON NIVEAU ET J’ÉTAIS EN CONFIANCE ! »

Chaque lundi, dans le journal Le Soir, vous retrouvez « L’homme du jour ». Il s’agit du joueur, du dirigeant, de l’arbitre ou de toute autre personne qui s’est illustrée durant le week-end, en bien ou en mal. Et cette semaine, c’est Florent Van Aubel, le joueur en forme du Dragons, qui se retrouve bien malgré lui dans la rubrique après sa nouvelle blessure à l’épaule lors de la rencontre de samedi face au Racing. Un match qu’il survolait littéralement puisqu’il avait déjà inscrit trois buts aux Bruxellois. Chaque mercredi, vous retrouverez sur Hockeybelgium, les trois questions à « L’homme du jour ».

Qu’est-ce qui s’est passé samedi lors de ce contact avec Jérôme Truyens ?
« Cela s’est passé cinq minutes avant la fin. Nous menions 4-3 et la rencontre était assez tendue. Tchouck a utilisé la self pass très intelligemment. Je croyais qu’il allait rentrer vers le centre mais, juste avant, il a fait un crochet et il parti dans mon revers. Il voulait obtenir le p.c. et il m’a bousculé pour chercher l’obstruction. Je le comprends et je ne lui reproche rien. »

Quel est le verdict du médecin ?
« J’ai été consulter un spécialiste ce lundi et nous avons décidé de faire une opération parce que sinon cela risquait de reproduire à nouveau. Ce n’est pas la même opération que l’année dernière. Maintenant, ils vont employé un os de mon épaule pour encore plus la stabiliser. Il s’agit de la méthode de « Latarjet ». Mais cela signifie que je serai out pour quatre mois.
»

Tu avais réussi un début de championnat canon après ton excellent Championnat d’Europe ?
« C’est vrai que je suis bien revenu dans le coup après ma blessure de l’année dernière. J’avais retrouvé mon niveau et j’étais en confiance ! J’allais deux ou trois fois par semaine au fitness pour encore plus la renforcer. A côté de cela, j’étais dans le programme de l’équipe nationale pour l’Argentine. Tout se passait donc super bien. Et là tout s’écroule de nouveau. C’était difficile pour moi sur le terrain parce que je savais que j’allais de nouveau rater une grosse partie de la saison. Et je me demandais ce que j’avais fait pour mériter une telle malchance. Mais je vais travailler dur lors de ma revalidation pour être parfaitement opérationnel lors du deuxième tour de la compétition. »

Entretien : Laurent Toussaint


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *