UNE BONNE MI-TEMPS SUFFISANTE POUR LE WATDUCKS

Les Brabançons ont finalement remporté leur première rencontre de poule de cette septième édition de l’EHL, à Lille. Opposés aux modestes Polonais d’AZS Politechnika Poznanska, les Brabançons ont tout de même attendu quarante minutes avant de trouver la bonne carburation et montrer un visage plus en rapport avec leurs ambitions dans la compétition. Avant cela, rien n’avait réellement tourné à l’avantage des champions de Belgique qui encaissaient un premier but après seulement sept minutes de jeu sur la première incursion adverse, des œuvres de Krysztof Kmiec.

Les Belges étaient pris à froid et ils ne trouvaient pas de bonnes sensations dans la partie. Alexandre De Saedeleer loupait d’ailleurs un stroke quelques minutes plus tard. Très brouillons dans le jeu et peu efficaces en zone de conclusion, ils parvenaient toutefois à créer plusieurs fois le danger devant le but de Marcin Krolikowski. Mais les tentatives de Nicolas Vandiest, de Gauthier Boccard ou d’Alex de Paeuw ne donnaient rien.

Après la pause, les joueurs de Shane McLeod reprenaient la rencontre avec un peu plus de concentration et de volonté et, après cinq minutes,  Maxime Bertrand déviait habillement une balle de Nicolas Vandiest au fond des filets adverses (1-1). Waterloo était lancé et moins de cinq minutes plus tard, Alex de Paeuw s’offrait un magnifique slalom dans le camp adverse avant d’aller planter le deuxième but de ses couleurs. Ensuite, il n’y en avait plus que pour le Watducks que multipliait les tentatives mais se heurtait à un excellent gardien polonais. A la 60e minute, sur une belle phase de p.c., Alexandre De Saedeleer fixait le score définitif à 3-1.

« Nous avons vécu la même entame de match que face au Beerschot, dimanche dernier, reconnaissait Alex de Paeuw, le meilleur brabançon sur le terrain. Mais nous sommes néanmoins parvenus à rester positifs. Nous avons obtenu quelques belles occasions en première période mais nous n’avons pas été suffisamment précis dans le dernier geste. Ensuite, après la pause, on a retrouvé le véritable visage du Watducks et nous avons pu compter sur un peu de fatigue de notre adversaire. Mais nous aurions dû marquer beaucoup plus lors de cette partie. Il faut donc que nous nous remettions en question sur le plan offensif. Toutefois, on ressort de cette partie avec une belle dose de confiance pour la suite du week-end. »

Dimanche, à 9h30, les champions de Belgique affronteront les Allemands de HTC Uhlenhorst Mulheim avec un peu moins de pression puisque la qualification est déjà pratiquement assurée grâce à ce premier succès. Mais une première place du groupe serait  nettement plus intéressante dans l’optique du tirage au sort du K016…

Laurent Toussaint (à Lille).


© Frank Uijlenbroek – EHL

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *