LE DRAGONS PEUT-IL RÉALISER UN NOUVEL EXPLOIT ?

Après son succès convaincant, le 17 octobre dernier, face aux doubles tenants du titre allemands d’Hambourg, lors du premier tour de l’EHL, les observateurs pointaient les Anversois comme l’un des grands favoris de la quatrième édition de la compétition européenne. Mais six mois plus tard, le Dragons se présente pourtant, à Bloemendaal, avec quelques logiques appréhensions pour disputer les huitièmes de finale de la compétition (coup d’envoi de la rencontre à 17h00). Outre le fait d’affronter un nouveau ténor du hockey européen, le Rot-Weiß Cologne, Colin Batch et son groupe sortent d’une période difficile lors de laquelle la redoutable machine à jouer a connu quelques ratés après un premier tour de compétition exemplaire (avec une récente défaite face au Léopold à domicile).

« Pendant quelques semaines, nous avons effectivement été moins performants que durant les quatre premiers mois de la saison, explique le milieu de terrain international Felix Denayer. Mais au cours des deux dernières semaines, nous nous sommes entraînés très dur. Toutefois, il faut être bien conscient qu’il  est impossible d’évoluer à 100% de ses capacités durant une saison complète. Il est juste capital de parvenir à être au top de sa forme à des moments précis et il semble que nous ayons trouvé le bon timing pour cela. »

Face au champion d’Allemagne en titre et sa colonie de stars – les frères Zeller, Timo Wess ou Jan-Marco Montag – il faudra assurément se montrer ambitieux et obstiné. A côté de cela, le douzième homme anversois devrait également jouer son rôle dans le stade de Bloemendaal puisque le bouillant kop de Brasschaat devrait être présent en masse pour soutenir son équipe. Pour Renaud Pangrazio, auteur du premier but face à Hambourg, chacune des équipes aura pourtant bien sa chance de tirer son épingle du jeu. « Notre ambition est évidemment de passer un tour supplémentaire. C’est un beau challenge qui nous attend. Dans un match comme celui-là, chaque équipe aura la possibilité de prendre l’ascendant sur son adversaire. Nous avons retrouvé, par périodes, notre niveau et nos sensations du mois d’octobre. Mais nous n’avons jamais réussi à le faire durant un match complet. C’est donc le moment parfait pour y parvenir ! »

Et le vainqueur de ce duel sera déjà opposé, dès lundi (à 12h00), à Reading qui l’a emporté facilement devant les autres Anglais d’East Grinstead (2-5), pour décrocher une place dans le dernier carré de la compétition européenne qui se déroulera lors du week-end de Pentecôte dans un lieu toujours à déterminer.

Laurent Toussaint In Le Soir, samedi 23 avril 2011


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.