LE DRAGONS EN QUARTS TOUT AU BOUT DU SUSPENSE

La belle histoire d’amour se poursuit entre le club anversois et la prestigieuse compétition européenne. Le Dragons a, en effet, décroché sa qualification pour les quarts de finale de l’EHL, à l’issue d’une séance de Shoot-Out haletante face à Kampong (2-2 à la fin du temps règlementaire). A la pause, les Néerlandais menaient 2-1 (Mathew Cobbaert avait réduit l’écart à la 20e minute) et le Dragons ne parvenait pas à se montrer dangereux dans le cercle adverse (à l’exception d’un p.c. de Loïck Luypaert).

Mais, ensuite, la défense anversoise muselait littéralement l’attaque de Kampong et Jérôme Saeys permettait rapidement à ses couleurs de revenir à la hauteur de son adversaire. Le Dragons prenait alors l’ascendant sur son adversaire mais ne parvenaient pas à prendre l’avantage au marquoir.

C’était donc la terrible épreuve des Shoot-Out qui allait départager les deux équipes. Matteo Gryspeerdt prenait la place de Manu Leroy dans le but anversois et était le véritable héros de cette fin de match en arrêtant deux tentatives néerlandaises. Du côté anversois, seul Mathew Cobbaert loupait sa première tentative avant que Florent van Aubel, Arthur Van Doren, Loïck Luypaert et Felix Denayer (élu MVP à l’issue de la rencontre) n’offrent au Dragons sa qualification pour le tour suivant.

Le Dragons disputera donc, vendredi, à 16h30, son quatrième quart de finale consécutif dans la compétition face à Rotterdam. Et il retrouvera sur sa route une vieille connaissance puisque son ex-capitaine emblématique, Jeffrey Thys, évolue dans le club néerlandais depuis l’an dernier. Les Anversois qui veulent atteindre, au minimum, le dernier carré devront donc batailler ferme pour se qualifier face aux Néerlandais qui ont humilié, de leur côté, les Polonais de Poznan (6-1).

Mais après la troisième place en 2012 et la finale perdue en 2013, le Dragons poussé par son incroyable D-Side a déjà prouvé qu’il trouvait souvent des ressources insoupçonnées pour s’illustrer dans la compétition. Vivement vendredi…

Laurent Toussaint (à Eindhoven).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.