LE DRAGONS A UNE NOUVELLE FOIS IMPRESSIONNÉ EN EHL !

Le Dragons n’a pas loupé son rendez-vous avec l’EHL dans ses magnifiques installations de Brasschaat. En effet, les Anversois ont réalisé un sans-faute lors de leurs deux matchs mais ils sont surtout démontré, s’il le fallait encore, qu’ils faisaient bel et bien partie des meilleures équipes européennes.

Face à Rotterdam, ils ont émergé en toute fin de rencontre, décrochant au passage, la première place de leur poule, synonyme de statut protégé pour le tirage au sort des huitièmes de finale. « C’est vrai que ce sera certainement un avantage mais ce n’était pas le plus important pour nous, analysait Manu Leroy, à nouveau décisif lors du duel face aux Néerlandais. Nous voulions surtout prouver à tout le monde que nous possédions une équipe extrêmement compétitive capable de battre n’importe qui dans la compétition. C’était enfin la moindre des choses de remporter nos deux matchs sur nos terrains devant notre public. Il a été fabuleux. »

Frustrés de leur élimination de l’an dernier aux portes du Final 4, les Anversois ont mis tout en œuvre pour ne pas louper le rendez qu’il avait fixé à son public. A l’image de Loïck Luypart qui a inscrit le but de la victoire dans une ambiance tout simplement hallucinante.  « Tout est possible pour la suite de la compétition. Nous voulons aller, au minimum, aussi loin que la saison dernière. Mais nous devons surtout aborder les matchs les uns après les autres sans trop nous mettre de pression. Nous avons prouvé que nous avions un groupe exceptionnel. »  

Du côté du Racing en revanche, la déception était immense après la solide désillusion subie face aux redoutables Espagnols. Les Bruxellois ne s’attendaient clairement pas à une opposition d’une telle qualité. « Nous avons pourtant réalisé une bonne première mi-temps, corrigeait le président Tom François. Mais reconnaissons que le Campo a évolué à un niveau très élevé durant l’ensemble de la partie. Je suis forcément de la tournure des événements mais je veux retenir les nombreuses choses positives de ce week-end. »

Et c’est clair que les Ucclois doivent encore grandir. Ils possèdent un groupe avec nettement moins  d’expérience que celui du Dragons. Une différence qui se paie cash à ce niveau surtout lorsque l’on tombe, comme l’an dernier, dans le groupe le plus relevé de la compétition. « Je veux surtout retenir notre retour de vendredi face aux Allemands et les progrès de certains de nos joueurs. Mais je veux aussi souligner l’excellent travail tactique de Zoulou Brulé et Murray Richards. Mais je le répète, après avoir goûté à cette compétition, nous n’avons qu’une envie, y participer à nouveau la saison prochaine. »

Le prochain rendez-vous est d’ores et déjà fixé au week-end de Pâques pour les huitièmes et les quarts de finales de la compétition qui devraient se dérouler aux Pays-Bas (à Rotterdam ou à La Haye). Le Dragons sera tête de série mais il pourrait tout de même hériter de grosses cylindrées comme le Campo de Madrid, Reading, Rotterdam ou le Polo de Barcelone.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 24 octobre 2011


© Euro Hockey League / Frank Uijlenbroek.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *