JEFFREY THYS : « LE D-SIDE PEUT NOUS AIDER À FAIRE LA DIFFÉRENCE ! »

Les Anversois abordent donc les huitièmes de finale de l’EHL avec la ferme intention de poursuivre le travail accompli lors du premier tour de la compétition organisé, à la fin du mois d’octobre dernier, dans les installations du Dragons. Opposés aux Russes du Dinamo Elektrostal, ils ne pensent déjà qu’à leur éventuel quart de final programmé, en cas de qualification, ce lundi, à midi, face au vainqueur de la rencontre entre Club an Der Alster et Reading. A quelques heures de ce premier affrontement, Jeffrey Thys fait le point sur les ambitions de ses couleurs.

Jeff, comment avez-vous préparé ce week-end ?
« La véritable préparation de l’EHL a débuté ce lundi, après notre match face à l’Antwerp. Nous avons voulu beaucoup  travailler sur notre jeu puisque nous souhaitons retrouver tous nos automatismes et continuer notre progression collective comme c’était le cas durant ces dernières semaines. Pour l’EHL, l’essentiel est de retrouver notre meilleur jeu. Nous analyserons, par après, le système de jeu des autres équipes et si nécessaire, nous adapterons notre tactique. Le plus important est que l’on puisse tous évoluer à notre meilleur niveau. C’est là-dessus que nous avons travaillé en priorité. »

Que savez-vous de votre adversaire russe de ce samedi ?
« Nous avons reçu plusieurs briefing sur leur style de jeu. Le plus important pour nous est avant tout de ne pas les sous-estimer. Ce serait mortel. La plupart des joueurs du Dinamo Elektrostal évoluent en équipe nationale russe, cela situe leur niveau. »

Vous souhaitez naturellement disputer les quarts de finale ce lundi.
« Bien entendu. Nous voulons franchir un cap supplémentaire par rapport à l’an dernier. Mais pour cela, il faudra d’abord s’imposer contre les Russes. Ensuite, nous viserons les demi-finales. Notre campagne EHL doit effectivement se poursuivre après ce weekend. »

Vous aviez échoué de peu l’an dernier…
« C’est vrai. Nous en parlons d’ailleurs encore aujourd’hui. Nous n’avons pas disputé notre meilleur match contre Reading en avril dernier. Si nous avions proposé notre meilleur jeu, nous nous serions imposés. Mais face aux Anglais, il n’est jamais évident de développer son jeu. Ils sont très physiques et ils évoluent de manière très organisé. La défaite aux Shoot-Out nous a fait très mal. Mais aujourd’hui, nous sommes extrêmement motivés de démontrer que nous méritons de jouer les demi-finales. Nous souhaitons prendre notre revanche. »

Le groupe est-il plus fort cette saison ?
« Nous jouons différemment. Il y a plusieurs joueurs qui progressent bien et très rapidement. Certains ont acquis encore plus d’expérience que l’année passée et cela se voit sur le terrain. Si nous évoluons tous à notre meilleur niveau, nous sommes certainement plus forts cette saison. »

Votre public sera à nouveau votre plus bel allier…
« Nous l’espérons ! Notre public, le fameux D-side, est connu dans l’Europe entière après cette performance de la saison dernière et celles du premier tour organisé au Dragons. Les mails ont été envoyés cette semaine mais les supporters parlent de ce rendez-vous déjà depuis très longtemps. Je pense que le D-side sera extrêmement bien représenté à Rotterdam. J’espère en tout cas, parce qu’ils peuvent vraiment nous aider à faire la différence… »

Entretien : Laurent Toussaint


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.